On vous emmène au théâtre ce week-end avec la nouvelle pièce publiée par Philippe Claudel qui décrypte les valeurs de l'amitié. Nous irons au Maroc avec un premier roman signée Leïla Bahsaïn. Et puis nous serons avec un médecin exemplaire qui a consacré sa vie à soigner les plus démunis dans son dispensaire au Canada.

Philippe Claudel pour sa pièce de théâtre "Compromis", publié aux Éditions Stock : Deux  amis de trente ans dans un appartement vide. L’un est un comédien  médiocre, l’autre un dramaturge raté. Le premier vend l’appartement et a  demandé au second d’être présent lors de la signature du compromis,  pour rassurer l’acheteur. Car s’il écrit de très mauvaises pièces, il a  tout de même un visage rassurant. C’est sa grande qualité. La seule ? On  attend l’acheteur. D’ailleurs, acheteur ou pigeon ? En l’attendant on  parle. On se flatte. On se caresse. On se moque. On se taquine. Cela  glisse peu à peu. On se blesse en se lançant à la face ce que l’on  retient depuis longtemps. Et l’acheteur finit par arriver, qui va  assister à un règlement de comptes, farcesque mais sans concession,  entre les deux amis. Va-t-il en demeurer le spectateur, en devenir  l’arbitre ou en être au final la seule victime ? La vie nous réserve  tant d’occasions de nous compromettre pour garder le peu qu’elle nous  donne, et parmi cela l’amitié, qui se nourrit bien souvent de compromis.

La pièce "Compromis" sera à l'affiche au Théâtre des Nouveautés à partir du 18 janvier 2019. Une mise en scène de Bernard Murat, avec Pierre Arditi, Michel Leeb et Stéphane Pézerat. 

Leïla Bahsaïn, pour son premier roman "Le ciel sous nos pas", publié aux Éditions Albin Michel : Dans ce premier roman plein d’énergie aux allures de conte moderne,  Leila Bashain, lauréate du prix de la Nouvelle de Tanger 2011, évoque  dans une langue sensuelle, insolente et métissée, le parcours d’une  jeune marocaine, depuis son enfance dans son pays natal à son arrivée en  France. Décomplexée vis- à-vis des hommes et de l’Occident, elle va  vivre mille aventures, telle une Zazie moderne, entre rires et larmes !  Et briser un tabou : le pays des Lumières n’est pas la partie rêvée des  droits de la femme maghrébine.

Un entretien reportage dans la clinique Santé Amitié du Docteur Jean Robert à Saint Jérôme, au Québec, pour "Médecin de rue", publié aux Éditions XYZ : Jean Robert signe ici un  essai qui se veut un « coup de poing sur la table de l’indifférence » de  notre société à l’égard de nos plus démunis et souffrants. Parce qu’une  réflexion est indispensable sur les véritables besoins des gens de la  rue. Parce que les « soignants » aussi, depuis plusieurs années, ne  cessent de nous alerter sur leur épuisement. Le  docteur Robert a mis en place le Département de santé communautaire de  l’Hôpital Saint-Luc, qu’il a dirigé durant vingt ans. Il a été sollicité  au niveau tant national, fédéral qu’international pour partage…

La programmation musicale :

  • Fatoumata Diawara - Bonya - Montuno / Wagram
  • France Galll - Viens, je t'emmène - WEA International
  • Vanille - Suivre le soleil - Label 6 & 7
  • Coco / Fabert - Ban di fwan - Heavenly Sweetness (bonus)
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.