Avec Claire Huynen, Abd Al Malik et, dans le cadre des commémorations des attentats, une discussion entre Baaba Maal et Roger-Pol Droit sur la tolérance et l'engagement culturel

Roger Pol Droit, Festival du livre de Paris - Mars 2011
Roger Pol Droit, Festival du livre de Paris - Mars 2011 © Getty / Pierre Marcellesi
  • Claire Huynen, pour "A ma place", publié aux Éditions du Cherche Midi

Présentation de l'éditeur: « Ce qui me laissait plantée là, je n’arrivais pas à l’exprimer. Pourtant, j’en comprenais confusément le sens. C’était quelque chose de l’ordre de l’adieu. Pas à la maison. Pas à Franck, non plus. Mais à notre amitié. […] Je savais que nous ne nous retrouverions pas. Mais je restais fidèle. Pas à lui, mais à mon passé. À ce qui restait de lui en moi. Et, pendant toutes ces années, je n’ai pas voulu voir. Je n’ai pas voulu voir qu’il ne partait pas. Je n’ai pas voulu voir, alors qu’il évitait de me côtoyer, qu’il prenait place dans ma vie. Qu’il se glissait dans ma famille. Qu’il s’enroulait autour des miens. Qu’il occupait mes amis. Qu’il habitait mes engagements. Pour ne pas me quitter vraiment, il avait pris ma place. »

Présentation de l'éditeur: « Dans une France où une figure internationale, médiatique, cohérente, courageuse, cherchant sans relâche un consensus pertinent et incarnant la grandeur des idéaux intellectuel et humaniste, est totalement absente, voici mon frère, voici notre héros : Albert Camus. »

Abd Al Malik a rencontré Albert Camus dans les pages de ses livres. Et cette rencontre a forgé son devenir d’artiste, de musicien, d’écrivain. Entre les premiers textes dans la cité de Strasbourg, les échecs des débuts et les souvenirs d’enfance, il nous montre ici l’importance qu’elle a prise dans son parcours. Le tirant toujours plus haut, toujours plus loin.

Et dans le cadre des commémorations des attentats de Paris, une discussion autour de la tolérance et de l'engagement culturel, entre le chanteur Baaba Maal et le philosophe Roger-Pol Droit

Présentation de l'éditeur: Nous sommes tous différents. Nos croyances ne sont pas les mêmes, nos choix politiques non plus. Alimentation, vêtements, préférences, habitudes nous distinguent.

De fait, nous ne serons jamais tous d’accord. Et c’est bien pour cela que la tolérance est indispensable : elle évite que nos désaccords se transforment en affrontements et en guerres.

D’où vient cette idée ? Quelle est son histoire ? Quels sont ses points faibles, ses forces, ses limites ? Faut-il tout tolérer ?

En répondant à ces questions de manière claire et accessible, Roger-Pol Droit donne finalement à comprendre qu’il revient à chacun d’entre nous aujourd’hui – jour par jour, heure par heure – de contribuer à construire la tolérance.

Et "Comment marchent les philosophes", publié aux Éditions Paulsen

Présentation de l'éditeur: « Montre-moi comment tu marches, je te dirai comment tu penses ! » En 27 récits allègres et virtuoses, Roger-Pol Droit dessine autour de la marche une petite histoire de la philosophie. Une randonnée littéraire à la fois inattendue et accessible à tous, sur ce que marcher veut dire.

Le choix des libraires:

  • Un coup de gueule de Laura Sanchez, de La Librairie du Boulevard, à Genève, en Suisse, sur La publication de trop nombreux ouvrages sur Tintin ou Hergé en écho à l’exposition qui se tient au Grand Palais à Paris et qui d’une part n’apporte rien de nouveau sur le sujet et risque d’écœurer les lecteurs et les libraires du sujet.

  • Un coup de cœur de Sophie Creuz, de La Librairie Graffiti, à Waterloo, en Belgique, pour De l'âme : sept lettres à une amie, un essai de François Cheng, publié aux Éditions Albin Michel

En réponse aux interrogations spirituelles d'une admiratrice, le poète transmet en sept lettres sa compréhension de l'âme.

  • Un coup de cœur de Jérémy Laniel, de La Librairie Carcajou, à Rosemère, au Canada, pour « Louis parmi les spectres », une BD de Fanny Britt, avec des Illustrations d'Isabelle Arsenault, publié aux Editions La Pastèque

Louis a onze ans, une mère qui a peur de tout, un père qui pleure quand il boit et un petit frère obsédé par la soul américaine. Louis rêve de déclarer son amour à Billie, une compagne de classe indépendante et solitaire. Mais dans la réalité, rien à faire : dès qu’il s’approche d’elle, Louis se tétanise comme un clou rouillé. Accompagné de sa famille, de son fidèle ami Boris, et de ses spectres (ceux du passé comme ceux de son monde intérieur), Louis apprendra la vraie définition du courage.

  • Un coup de cœur de Grégoire Courtois, de La Librairie Obliques, à Auxerre, pour Le bon fils, un roman de Denis Michelis, publié aux Editions Noirs sur Blanc

Un père et son fils cherchent à se faire une place l’un auprès de l’autre dans une nouvelle vie à la campagne. Mais comment peuvent-ils espérer en leur avenir si le fils refuse de bien travailler au lycée et si le père néglige son rôle de parent ? L’arrivée inopinée d’un dénommé Hans, un « ami » de longue date, personnage équivoque aux méthodes étranges, bouscule leur vie et lui donne un sens insoupçonné.

Le roman entrelace obsessions et métaphores sur le mythe d’Œdipe et nous donne à mesurer à quel point le passage à l’âge adulte transfigure la réalité.

La nuit du 13/11/2015, la France fait face à l’attentat le plus sanglant commis sur son sol depuis la Seconde Guerre mondiale. Au Stade de France, au Bataclan, aux terrasses de cafés, plus de 130 personnes succombent.

Programmation musicale:

  • Véronique Sanson - Et je l'appelle encore - Columbia

  • Marvin Jouno - L'avalanche - Un Plan Simple

  • Baaba Maal - Kalaajo - Live

Attention!

Pour assister à l’émission, à l’occasion du salon de livre de Radio France, le vendredi 25 novembre 2016, de 15h00 à 16H00, à la Maison de la radio, au Studio 106, avec Tahar Ben Jelloun, Jean Ziegler, Nina Bouraoui et un invité surprise ! Cliquez ici !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.