Nan Aurousseau, Manuel Capouet, Jean-Pierre Darroussin et le tour du Monde des librairies Francophones avec Cyclopédie

« Un loup dans la jungle, voilà ce que je suis. Un inadapté, un solitaire avec la rage au ventre parce qu’on m’a toujours méprisé. Une gueule un peu en biais, c’est vrai, une carcasse d’oiseau de proie qu’a rien croûté depuis six mois, et alors ? Je suis né dans la mort pour résumer. »

À Fresnes où il fait un séjour pour vol avec ruse, François partage sa cellule avec Medhi, un cador du grand banditisme. Ce Mehdi, c’est du méga lourd. D’ailleurs, il ignore superbement François qui, de son côté, joue les serviteurs zélés. Au fil des semaines, les intentions de François vont se révéler...

Observateur attentif du genre humain, Nan Aurousseau, dans ce nouveau roman, dresse le portrait fascinant d’un meurtrier hors du commun. Humour noir garanti.

Jacques-san, jeune chercheur en climatologie, nous offre une percée rare dans les arcanes de la simulation climatique à Tokyo et dévoile au lecteur l’envers du décor des prédictions planétaires. Et si le futur s’annonce en catastrophes multiples dans la chambre de notre universitaire quelque peu extravagant, les gens se bousculent à sa porte pour savoir s’il vaut mieux investir dans le vin en Chine ou cultiver des insectes sur la bande côtière de la province pakistanaise de Sind.

Le roman évolue avec humour et légèreté, posant un regard tendre et amusé sur les codes et rituels de la société japonaise. Il nous embarque aux confins de la beauté de notre Terre, nous rappelant que l’essentiel est de vivre, d’observer, de goûter au silence. Sagesse nippone.

Originaire de Waterloo, Manuel Capouet a travaillé pendant plusieurs années dans le domaine de la modélisation climatique à l'Université de Tokyo. Il signe ici sa première œuvre aux éditions Diagonales, maison namuroise spécialisée, précisément, dans la publication des premiers romans.

  • Une séquence Livre de Poche avec Jean-Pierre Darroussin, pour "Et le souvenir que je garde au coeur", publié aux Éditions Points

D’une vieille espèce de travailleurs qui engendraient des travailleurs, d’un monde de bras fort et fier, d’une terre lointaine où l’on se rappelle hier pour espérer demain, de familles qui, lorsqu’elles n’étaient pas occupées aux champs de patates ou à l’usine, l’étaient aux champs de bataille.

L’acteur retourne à l’aube de ce temps révolu. Dans la lanterne magique de sa plume apparaît son enfance libre dans le quartier prolétaire de Courbevoie, où l’on découvre son père, Paul, ouvrier lumineux élevé par des paysans, intellectuel autodidacte, lecteur de Marx, qui lui transmet la devise de la classe laborieuse : travail, fraternité, bonté.

Puis, dans les années post-68, son adolescence agitée par les filles, la musique, la comédie. Les expériences avec les potes-frères, riches d’anecdotes truculentes, le souvenir d’une époque rouge, militante et libertaire, la célébration de l’amour et de l’amitié.

Autant de séquences à travers lesquelles il ressuscite un monde ancien, abandonné par le progrès et la globalisation. Mais un monde dont les valeurs humanistes et sociales, celles du Front populaire, d’une gauche militante et obstinée, continuent de l’habiter et de l’animer.

  • Cyclopédie : Cette semaine, nous retrouvons Charlélie et Edouard partis faire le tour du monde à vélo pour rencontrer des libraires francophones. Cette fois-ci, il s'agit de l'Argentine et du Togo...

  • A ne pas manquer: La Nuit de la lecture

Ce samedi 14 janvier, le livre et la lecture seront à l’honneur partout en France pour la première édition de la Nuit de la lecture, créée à l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication.

Avec quelque 1 400 événements, bibliothèques et librairies ouvriront leurs portes au public le temps d’une soirée de découvertes et d’animations exceptionnelles.

Au programme : rencontres avec des écrivains, lectures, spectacles, « speedbookings », cafés littéraires, concerts littéraires ou encore bals littéraires, déambulations insolites ou lumineuses…

Le choix des libraires :

  • Un coup de gueule de Sophie Creuz, de La Librairie Graffiti, à Waterloo, en Belgique, sur « Tintin au pays des soviets » d’Hergé, avec une mise en couleurs de Michel Bareau, assisté de Nadège Rombaux, publié auxEditions Casterman

La première aventure de Tintin, héros créé par Hergé en janvier 1929 pour une publication en feuilleton hebdomadaire dans Le Petit Vingtième. Il s'agit de la première édition mise en couleur de cet album.

►►► ALLER + LOIN : Dans Tintin au Pays des Soviets Hergé mettait son art au point et Tintin au Pays des Soviets : on a colorisé Tintin

  • Un coup de cœur de Jérémy Laniel, de La Librairie Carcajou, à Rosemère, au Canada, pour "Peggy dans les phares", un roman de Marie-Eve Lacasse, publié aux Éditions Flammarion / Flammarion Québec

Un portrait de Peggy Roche, mannequin, styliste, journaliste de mode, mariée à un grand résistant puis à Claude Brasseur avant de devenir la compagne de Françoise Sagan. Respectée et crainte dans le milieu de la mode, elle vivait dans l'ombre de la romancière, qui lui imposait une discrétion absolue sur leur relation. La mort de Peggy Roche en 1991 fut pour celle-ci une cassure irréparable.

  • Un coup de cœur d’Anne-Françoise Koch, de La Librairie Page 2016, à Payerne, en Suisse, pour « A la croisée des brides », un recueil de poésie de Françoise Matthey, publié aux Éditions de l’Aire

Dans un pays de longue neige et de vents, une voix s’élève, attentive et douce – et toujours d’une grande justesse. C’est l’occasion d’un recueil intense où il appartient à la poésie de faire le récit d’un don rare, d’une transmission, de dire la passion qu’inspire et nourrit une jument au « regard noisette », qui finira par s’en aller, emportant avec elle une fillette venue d’ailleurs, écorchée par la vie, mais qui aura pu, grâce à elle, renaître à la confiance « dans l’intuition d’un lien » promis à grandir et durer. Françoise Matthey nous offre ainsi ce que, dans l’élan d’une lecture heureuse son livre le plus intimement accompli.

  • Un coup de cœur de Grégoire Courtois, de La Librairie Obliques, à Auxerre, pour « Les luttes et les rêves », un essai de Michelle Zancarini-Fournel, publié aux Éditions Zones

Une histoire des classes populaires et des opprimés, notamment à travers leurs résistances et leurs révoltes face au pouvoir dominant. L'auteure analyse le contexte politique, économique et social propre à chaque époque et élargit son propos aux colonisés (Afrique, Antilles, Guyane, Réunion, Indochine, etc.) et aux migrants.

La programmation musicale :

  • M / Oxmo Puccino - Bal de Bamako - Wagram
  • Da Silva - John McEnroe - Pias
  • The Last Shadow Puppets - Les cactus - Domino Recording Company
  • Loriane Zacharie / Fred Deshates - Vini - Azrec Musique
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.