Daniel Lavoie , pour"Particularité" , publié aux Editions des Plaines

Daniel
Daniel © Radio France

Auteur-compositeur-interprète, poète, comédien, animateur de radio, producteur, Daniel Lavoie est universellement connu et reconnu comme l’un des grands artistes de son temps.

Ils s’aiment, Jours de Plaines, Notre-Dame de Paris, J’écoute la radio et La licorne captive , ses succès et ses réalisations sont impressionnants. Après Finutilité , son premier recueil littéraire, voici Particulités , la suite de ses réflexions.

Avec Particulités , Daniel Lavoie continue à explorer l’humain, ses grandeurs et ses petitesses, choisissant comme angle d’approche le domaine des particules élémentaires. Un livre d’une grande maitrise et d’une grande sagesse, teinté d’insolence, mais aussi de tendresse.

Vénus Khoury-Ghata , pour "La femme qui ne savait pas garder les hommes" , publié aux Editions de l'Aire

venus
venus © Radio France

Tu écris comme on crie pour appeler à ton secours, transformer les morts en vivants, retrouver des lieux perdus. Jamais de plan, tes personnages te dictent les mots qu’il faut. Tu écris comme tu jardines, la terre creusée en profondeur comme pour mieux t’ancrer dans le sol français, écris pour liquider un contentieux avec toi-même et ton passé. Tu as rarement recours à l’imagination, ta vie dépasse toute fiction. C’est dans ta nature de perdre les hommes qui t’aiment, dans ta nature d’écrire ce que tu vis, le vécu ne prend sens qu’une fois écrit noir sur blanc ou serré, braise dans ta main, la brûlure confirme que tu es encore en vie. Une femme s’interroge : pour quelles raisons n’a-t-elle pas su garder les hommes qui ont partagé sa vie? La passion d’écrire est-elle incompatible avec l’amour? Vénus Khoury-Ghata parle de toutes les femmes qui vivent dans une grande solitude après une disparition. Vénus Khoury-Ghata rend le deuil presque supportable.

vilain
vilain © Radio France

Philippe Vilain , pour "Une idée de l'enfer" , publié aux Editions Grasset C’est l’histoire qu’un homme qui joue. Pourquoi joue-t-il ? Paul gagne convenablement sa vie, il a une femme belle et intelligente qui réussit dans son métier. Il n’a qu’une passion : les matches de football en ligne. Il calcule, il pronostique, il parie, il gagne, il perd. Sara souffre. Paul promet d’arrêter. Il recommence. Ment. Croit à ses mensonges. Recommence. Et toujours en se donnant les justifications les plus habiles, les plus spécieuses, les plus mensongères. Avec la finesse psychologique qu’on lui connaît, la délicatesse dans l’approche des sentiments violents, Philippe Vilain fait dans Une idée de l’enfer le portrait d’une passion, le portrait d’un couple. C’est avec sa vie que le joueur joue.

Et les chroniques des libraires :

Déborah Damblon , de la librairie La Licorne , à Bruxelles , pour « Waterloo démystifié ! : Cent légendes autour de la plus célèbre des batailles » , un essai d’Yves Vander Cruysen , publié aux Editions Jourdan

Il n’est pas une bataille, un événement historique qui n’ait suscité autant de rumeurs, d’analyses contradictoires, d’écrits savants ou anecdotiques, de légendes que le combat de Waterloo ! Les auteurs romantiques n’y sont pas étrangers, ayant largement contribué aux affabulations autour du gouffre du chemin creux, des mots de Cambronne, des fraises de Grouchy, des maladies de Napoléon, de la rencontre entre Blücher et Wellington, des 300 morts dans le puits d’Hougoumont, de la blessure du Prince d’Orange, de la mort héroïque de Picton ou de Marie-tête-de-bois, du bal de la duchesse de Richmond, du magot de Genappe, de la construction de la butte du lion, de la fortune des Rothschild, des forces en présence, du traitement des morts et des blessés, de la rente de Wellington, des origines toponymiques de certains lieux, de la dénomination de la bataille…

Un travail inédit, préfacé par Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon.

Florence Bourdin , de la librairie Mot de passe , à Neuchâtel, en Suisse , pour « Mon amour » , un roman de Julie Bonnie , publié aux Editions Grasset

Un homme et une femme s’écrivent. Ils s’aiment, elle vient d’accoucher de leur enfant et lui, pianiste, est parti en tournée. Passion amoureuse, fusion maternelle, engagement artistique s’entremêlent et s’entredévorent tandis qu’un autre homme entre en jeu. Au fil des lettres et de l’inéluctable chassé-croisé amoureux, chacun se découvre livré à sa solitude.

Julie Bonnie saisit avec une extrême sensibilité une histoire qui s’écrit autant dans les mots posés sur le papier que dans les marges d’échanges impossibles. Un regard bouleversant sur la fugacité des rencontres, la transmission et la force des silences.

Manon Trépanier , de la librairie Alire , à Longueuil, au Québec , pour « Excellent poulet » , un polar de Patrice Lessard , publié aux Editions Héliotrope

Coin Papineau et Saint-Zotique.

Luc Touchette est assassiné dans la ruelle derrière sa garderie, qui se trouve dans le même immeuble que le Salon Spa Afrodite. Y a-tu juste une autre place que Montréal où ça se peut de mettre une garderie à côté d'un salon de massage érotique ? s'indigne Mélissa Picard, éducatrice en deuil de son patron, devant le sergent-détective Sylvain Paquet qui ne sait trop quoi répondre, ÉROTIQUE ! hurle l'éducatrice, c'est quoi le lien avec une garderie, hein ? Pis après c'est le bordel pis vous vous demandez pourquoi ! Gil Papillon, notre héros, fréquente la rôtisserie Excellence Poulet, à un jet de pierre de la garderie. Il n'a rien à voir dans cette histoire mais il est curieux et, depuis son retour forcé du Portugal, s'ennuie.

C'est comme ça qu'il finira par s'en mêler.

Mustapha Boulahcen , de la librairie Maârif Culture , à Casablanca, au Maroc , pour « Les tribulations du dernier Sijilmassi » , un roman de Fouad Laroui , publié aux Editions Julliard

Un ingénieur marocain décide du jour au lendemain de rompre avec son mode de vie occidentalisé.

Une tentative de retour aux sources semée d'embûches et à l'issue plus qu'incertaine...

Dans son style inimitable, Fouad Laroui nous entraîne à la suite de son héros – un ingénieur marocain décidé à rompre du jour au lendemain avec son mode de vie moderne et occidentalisé – dans une aventure échevelée et picaresque. Une tentative de retour aux sources semée d'embûches et à l'issue plus qu'incertaine, derrière laquelle se dessine une des grandes interrogations de notre temps : comment abattre les murs que l'ignorance et l'obscurantisme érigent entre les civilisations ?

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.