A l'occasion de la semaine de La Langue Française et de la Francophonie, "La Librairie Francophone", depuis le Salon du Livre de Paris, reçoit:

  • Alain Mabanckou pour son livre "Les sanglots de l'homme noirs" , publié aux Editions Fayard:
Les sanglots de l'homme noir
Les sanglots de l'homme noir © Radio France / Alain Mabanckou

Je suis noir, et forcément ça se voit. Du coup les Noirs que je croise à Paris m’appellent « mon frère ». Le sommesnous vraiment ? Qu’ont en commun un Antillais, un Sénégalais, et un Noir né dans le Xème arrondissement, sinon la couleur à laquelle ils se plaignent d’être constamment réduits ?J’oublie évidemment la généalogie qu’ils se sont forgée, celle du malheur et de l’humiliation – traite négrière, colonisation, conditions de vie des immigrés... Car par-delà la peau, ce qui les réunit, ce sont leurs sanglots.Je ne conteste pas les souffrances qu’ont subies et que subissent encore les Noirs. Je conteste la tendance à ériger ces souffrances en signes d’identité. Je suis né au Congo Brazzaville, j’ai étudié en France, j’enseigne désormais en Californie. Je suis noir, muni d’un passe-port français et d’une carte verte. Qui suis-je ? J’aurais bien du mal à le dire. Mais je refuse de me défi nir par les larmes et le ressentiment. A.M.Alain Mabanckou, prix Renaudot pour Mémoires de porc-épic (Le Seuil, 2006), est l’auteur chez Fayard de Lettre à Jimmy (2007).

  • Patrick Chamoiseau nous présente "L'empreinte à Crusoé" , publié aux Editions Gallimard:
l'empreinte à Crusoé
l'empreinte à Crusoé © Radio France / Patrick Chamoiseau

Robinson Crusoé vient de passer vingt ans de solitude dans son île déserte. Il a dû reconstruire son équilibre. C'est avec fierté – celle d'avoir soumis l'île à sa domination – qu'il entame ce matin-là une promenade rituelle sur la plage où il avait mystérieusement échoué il y a tant d'années. C'est alors qu'il découvre l'inconcevable : dans le sable, une empreinte. Celle d'un homme. Passé l'affolement, puis la posture agressive et guerrière, le solitaire s'élance à la recherche de cet Autre qui lui apporte ce dont il avait oublié l'existence : l'idée même de l'humain. Commence alors une étrange aventure qui le précipite en présence de lui-même et d'une île inconnue jusqu'alors. Celui qui avait réussi à survivre sans civilisation, sans culture, sans autrui, doit maintenat affronter ce qu'il n'aurait pu imaginer ailleurs qu'ici : la relation à l'impensable.

La Librairie Francophone rend également hommage à Moebius avec Franck Margerin et André Juillard

Moebius
Moebius © Radio France

Jean Henri Gaston Giraud , né le 8 mai 1938 à Nogent-sur-Marne et mort le 10 mars 2012 à Paris, était un dessinateur et scénariste français de bande dessinée connu sous son propre nom mais également sous les pseudonymes de Mœbius et Gir .

En tant que Jean Giraud et Gir, il est le créateur, avec Jean-Michel Charlier pour le scénario, de la célèbre série western Blueberry .

Sous le pseudonyme de Mœbius , il est l'auteur de bandes dessinées de science-fiction, telle queLe Garage hermétique , L'Incal ou Arzach , qui lui valent une reconnaissance internationale, que ce soit dans le milieu des comics américains ou des mangas japonais. Il est l'un des fondateurs de la maison d'édition "Les Humanoïdes Associés" , puis du magazine "Métal hurlant" . Il participe également à la conception graphique de films, comme Alien...

Quelques références:

  • La série "Inside" qui comporte 6 tomes:
Inside
Inside © Radio France / Moebius

Dans la lignée créatrice de ce que faisait Mœbius dans les années 1970 lorsqu'il créait ses histoires sans scénario préétabli, il laisse filer son stylo au fil du papier pour exprimer ce qui lui passe par la tête. C'est d'abord sa décision d'arrêter la fumette qui l'inspire. Puis rapidement ses personnages de fiction de registres différents viennent le taquiner plus ou moins, surtout Blueberry, particulièrement bourrin comparé à Arzack et à Grubert, beaucoup plus pincés....

  • "Arzac" :
Arzac
Arzac © Radio France / Moebius

Arzach est un album de bande dessinée de 35 planches en couleurs, publié à l’origine par épisodes en 1975 et 1976 dans le magazineMétal hurlant . Il paraît aux Humanoïdes Associés en 1976.

Arzach fut une révolution pour la bande dessinée de l'époque. Elle est constituée d'une série de cinq histoires autonomes, sortes de « nouvelles graphiques » de quelques planches chacune. Sa particularité réside tout d'abord en son absence totale de dialogues : on y croise un voire deux personnages récurrents (Arzach et son Ptéroïde , sorte de ptérodactyle) mais apparemment muets, en tout cas l'auteur ne leur autorise pas la parole pour s'exprimer.

+"Transe Forme" :

Transe Forme
Transe Forme © Radio France

Véritable somme sur le travail de Moebius, ce livre (publié chez Actes Sud) rassemble environ cent cinquante documents permettant de retracer l'ensemble de sa carrière d'auteur et d'illustrateur. Dessins mythiques, planches originales en noir et blanc, compositions aux couleurs hypnotiques ou scénarios inédits, c'est une plongée dans le monde moebusien que le livre propose. Une anthologie de textes sur la métamorphose, réunis par Alberto Manguel spécialement pour cet ouvrage, offre un parcours littéraire original faisant écho à l'univers polymorphe de Moebius.

Avec la participation des libraires Congolais, Libanais, et des Emirats Arabes Unis, Suisse, Belge, Canadien et français...

  • Emilie Eyala de la librairie "Galery Congo" à Brazzaville

  • Zahia Aschiche de la librairie "Culture and Co" à Dubaï

  • Michel Choueri de la librairie "El Bourj" à Beyrouth et Président de l'AILF (Association Internationale des Libraires Francophones)

Le choix des libraires:

-Nathalie Romanens , de la librairie "Des livres et moi" à Martigny, en Suisse , nous parle du livre "Au point d'effusion des égouts" de Quentin Mouron , publié aux Editions Olivier Morattel

Roman d’aventures au sens le plus général du terme – aventure amoureuse, sociale, existentielle. Tendre et profond, sombre et drôle, ce livre présente les pérégrinations d’un jeune homme d’à peine 20 ans « tombé du ciel » dans la métropole de Los Angeles.

Avec ce premier effort, Quentin Mouron offre une vision neuve et décomplexée de l’Amérique d’aujourd’hui, après que les fards du rêve américain ont achevé de se dissoudre.

  • Déborah Damblon , de la librairie "La Licorne" à Bruxelles , présente "C'est un joli nom, camarade ", un livre de Jean Lemaître , aux Editions Aden

Il était une fois un avocat belge, engagé, résistant, déporté à Breendonk puis à Buchenwald. Sous des allures de père tranquille, Jean Fonteyne s'est mis au service du Komintern et est devenu, durant la guerre, le principal lieutenant d'Eugène Fried, l'énigmatique chef de l'Internationale communiste pour l'Europe occidentale. Derrière la grande histoire, se cache aussi la «petite». Comment un homme, d'origine libérale, est-il venu au communisme, prenant tous les risques personnels ? Comment de tels choix se forgent-ils ? Pourquoi Jean Fonteyne a-t-il ensuite été exclu du PC ? Hors du parti, point de salut ?

Et des questions de fond sont posées, toujours actuelles. Humanisme et révolution sont-ils compatibles ? Les utopies ne sont-elles pas aussi nécessaires que l'eau et le pain ? Une chose est sûre: aujourd'hui, plus que jamais, en ces temps de replis individualistes mais aussi de sursauts «indignés», on a tous soif d'idéal !

  • Manon Trépanier , de la librairie "A lire" à Longueuil, auQuèbec , raconte "Les nombrils - tome 5: un couple d'enfer" un album de Delaf et Dubu , publié aux Editions Dupuis

Marre d'être gentille et de se faire avoir par tout le monde !

Karine a pris une grande décision : elle allait CHANGER. Et d'abord de look : le pantalon rose et les barrettes dans les cheveux font place au look gothique et au noir hyper classe. Ensuite de caractère : Karine décide d'apprendre à dire non. Il y aura évidemment des rechutes mais elle peut compter sur Albin, son nouveau petit ami, pour l'aider à tenir ses bonnes résolutions et à prendre confiance en elle. À l'école, tout le monde trouve la nouvelle Karine, sexy et sûre d'elle, beaucoup mieux que l'ancienne. Tout le monde sauf trois personnes : Dan, son ex, qui ne reconnaît par la fille qu'il a aimée ; Jenny et Vicky, ses deux meilleures amies qui craignent, à raison, de voir leur esclave et faire-valoir favori se détacher d'elles.

Jenny, Vicky et Dan vont donc enquêter sur Albin, persuadé qu'il n'est pas un petit ami recommandable pour Karine et qu'il cache des secrets inavouables. Leurs découvertes vont leur glacer le sang ! Mais qui ment, qui prétend être ce qu'il n'est pas et qui veut vraiment le bien de Karine ?

  • Matthieu Colombe , de la librairie "Goulard, à Aix-en-Provence nous présente "Autoportrait" de Jean-Philippe Toussaint , un livre publié aux Editions de Minuit .

À chaque fois que je voyage m'étreint une très légère angoisse au moment du départ, angoisse parfois teintée d"un doux frisson d’exaltation. Car je sais qu’aux voyages s’associe toujours la possibilité de la mort — ou du sexe (éventualités hautement improbables évidemment, mais néanmoins jamais tout à fait à exclure)

Une nouvelle édition augmentée d’une préface et d’un inédit de l’auteur (« Le Mans ») qui évoque un week-end aux 24 Heures du Mans en compagnie de Jeff Koons.

Evénement(s) lié(s)

Salon du livre 2012

Les liens

AILF (Association Internationale des Libraires Francophones) L’Association internationale des Libraires francophones a été créée en 2002 au Salon du livre de Paris, dans le prolongement d’un colloque organisé lors du Sommet de la Francophonie de Beyrouth. Elle est née d’une demande des libraires, répartis aux quatre coins de la planète, souvent isolés, souhaitant constituer un réseau de professionnels et par là même, faciliter la circulation et la diffusion des livres en langue française dans le monde.L’AILF organise, à l’occasion de son dixième anniversaire en mars 2012, diverses animations à destination des professionnels et du grand public autour du livre francophone dans le cadre du Salon du livre de Paris

Les références

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.