Muriel Barbery , pour"La vie des Elfes" , publié aux Editions Gallimard

barbery
barbery © Radio France

« Les mains de la petite étaient fines et gracieuses, plutôt larges pour une enfant qui n’avait fêté ses dix ans qu’en novembre, et extrêmement déliées. Elle les tint au-dessus des touches comme il fallait pour entamer le morceau mais les laissa en suspens pendant un instant où les deux hommes eurent le sentiment qu’un vent ineffable balayait l’espace de la nef. Puis elle les posa. Alors une tempête se fit dans l’église, une vraie tempête qui fit s’envoler les feuilles et rugit comme une vague qui monte et retombe sur l’amer des rochers. Enfin, l’onde passa et la petite joua. Elle joua lentement, sans regarder ses mains et sans se tromper une seule fois. Alessandro tourna pour elle les pages de la partition et elle continua de jouer avec la même inexorable perfection, à la même vitesse et avec la même justesse, jusqu’à ce que le silence se fasse dans l’église transfigurée. » Quoi de commun entre la petite Maria, qui vit dans un village reculé de Bourgogne, et une autre fillette, Clara qui, à la même époque, après avoir grandi dans les Abruzzes, est envoyée à Rome afin d’y développer un don prodigieux pour la musique ? Peu de choses, apparemment. Pourtant, il existe entre elles un lien secret : chacune, par des biais différents, est en contact avec le monde des elfes – monde de l’art, de l’invention, du mystère, mais aussi de l’osmose avec la nature, qui procure à la vie des hommes sa profondeur et sa beauté. Or une grave menace, venue d’un elfe dévoyé, pèse sur l’espèce humaine, et seules Maria et Clara sont en mesure, par leurs dons conjugués, de déjouer ses plans. Les deux fillettes, une fois réunies, auront à mener un long combat...

Muriel Barbery est l’auteur de L’élégance du hérisson et de Une gourmandise. Elle développe ici un univers poétique et troublant, au charme pénétrant , empruntant au monde du conte et du merveilleux pour nous offrir un récit totalement original, dont ce livre constitue le premier tome.

Mélanie Chappuis , pour "L'empreinte amoureuse" , publié aux Editions l'Âge d'Homme

chappuis
chappuis © Radio France

Bruno souffre d'un mal dont il ne peut identifier l'origine et qui prend la forme d'un cancer. Se pensant condamné, il décide que la mort est une belle façon de s'inscrire durablement dans les coeurs de celles qu'il a aimées. Il part à leur recherche, désireux de connaitre son empreinte sur ces femmes, les leurs sur lui. Bruno voyage d'un amour à l'autre, d'un pays à l'autre également. Il se souvient des lieux de son enfance nomade, douloureusement quittés une fois adoptés, de ces années passées à recommencer jusqu'à ce que l'ailleurs devienne foyer. Bien plus que vers la mort, ses cheminements à travers le passé vont le mener à un soudain sursaut de vie, ses errances citoyennes et amoureuses lui fournissant enfin les clés de sa guérison, et la possibilité de son enracinement.

ocean
ocean © Radio France

Dominique Ané , pour "Regardez l'océan" , publié aux Editions StockEn quelques textes qui se répondent et s’éclairent, Dominique Ané dresse le portrait d’un jeune homme inquiet qui lui ressemble. Livre des premières fois et des découvertes fondatrices, il dit toutes les rencontres, avec la musique, les amis, les filles, et rend compte des chagrins, des colères, et de la peur devant l’existence. La détermination à devenir musicien est l’endroit où converge tout le récit, là où il puise le courage. Des expériences de groupes aux tournées et nuits d’hôtel, le chanteur se construit dans sa relation singulière aux mots et à la voix, celle qu’il redonne à l’enfant et à l’adolescent qu’il a été. Une voix d’une force vibrante qui traverse tout le livre.

Et les Symphonies Subaquatiques pour les enfants de 4 à 104 ans!

symphonies
symphonies © Radio France

A travers un livre disque jeunesse illustré par Stéphane Girel et interprété par Dominique A, Agnès Jaoui, Kent, Jacques Gamblin et Marianne James :

Plongez avec nous au coeur des océanset aidez nos héros à retrouver les symphonies subaquatiques, ces musiques magiques qui reconnecteront les hommes et le milieu marin...

Et les chroniques des libraires :

Deborah Damblon , de la Librairie La Licorne , àBruxelles , pour « Et si la réponse se trouvait au plafond ? » , un essai de Chantal Wyseur , publié aux Editions Desclée de Brouwer

Au fil de sa pratique, Chantal Wyseur a pu en effet constater que les difficultés d’apprentissage pouvaient disparaître quand on réintroduisait au préalable une étape, cruciale pour les kinesthésiques : celle de la troisième dimension, où l’on met les mots en contexte, pour qu’ils puissent prendre leur sens. Car si l’école utilise principalement la parole et l’image fixe en deux dimensions pour enseigner, les penseurs en films ont un fonctionnement différent et ont besoin d’outils concrets pour apprendre. Et si la réponse se trouvait au plafond ? Si l’on y projetait mentalement ses propres films, pour rendre vivantes les représentations du réel imprimées sur papier ? Reprenant pas à pas les fondamentaux scolaires, ce livre pratique illustré, sérieux mais sans prétention scientifique, est conçu pour être utilisé sans intermédiaire à partir de 13 ans. Il aidera utilement les enseignants, les parents d’élèves en difficultés et les enfants directement, ainsi que les autodidactes qui souhaitent corriger leurs mauvaises méthodes.

Jérémy Laniel , de la Librairie Carcajou , à Rosemère, au Canada , pour « Le corps encaisse » , un recueil de poésie de Roger Des Roches , publié aux Editions Les Herbes rouges

Le corps de l'homme encaisse. Celui qui se comprend vieilli avance lentement, dans les douleurs, l'inquiétude, la paix, l'invention, alors que des gouffres qui l'entourent jaillissent petites et grandes violences, les désirs, les visions du monde tissées de folie et d'espoirs fous. Avec Le corps encaisse, Roger Des Roches refabrique pour nous une langue de l'appétit, de l'éclat, de la bousculade, de la profusion.

Laura Sanchez , de la Librairie du Boulevard , à Genève, en Suisse , pour « Lapis-Lazuli » , un roman de Jean-Pierre Rochat , publié aux Editions Autre Part

Coup de foudre dans le ciel serein du paysan de montagne : il tombe amoureux de son assistante agricole ! Mais la bluette n’est pas une romance toute rose ; il faudrait pour cela que disparaissent les désirs d’écriture et tous les écrivains qui réussissent. Il faudrait aussi que les foins se fassent tous seuls et qu’enfin les bêtes cessent de gueuler dans l’étable boueuse. Bref, vivre d’amour et d’eau fraîche laisse le berger écrivain sur la paille.

Matthieu Colombe , de la Librairie Goulard , à Aix-en-Provence , pour « Undertaker T.1 Le mangeur d’or » , une BD de Xavier Dorison et Ralph Meyer , publié aux Editions Dargaud

Jonas Crow, croque-mort, doit convoyer le cercueil d'un ancien mineur devenu millionnaire vers le filon qui fit autrefois sa fortune. Des funérailles qui devraient être tranquilles, à un détail près : avant de décéder, Joe Cusco a avalé son or pour l'emmener avec lui dans l'éternité. Pas de chance, le secret est éventé et provoque la fureur des mineurs d'Anoki City. Comment laisser enterrer une telle fortune alors que pour survivre, eux suent sang et eau dans les filons ?

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.