Cette semaine, La Librairie Francophone est au Salon Livre Paris

Avec:

L'auteur français,Pierre Lemaitre , pour "Trois jours et une vie" , un roman publié aux Editions Albin Michel

Lemaitre
Lemaitre © Radio France

« À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt.

Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien… »

Mambou Aimée Gnali , auteure congolais, invitée d'honneur du salon dans le cadre de "Pointe Noire ville à l'honneur", pour"L'or des femmes" , un roman publié aux Editions Gallimard

mambou
mambou © Radio France

«Il y avait foule autour de Bouhoussou, ce soir-là. Pas que des jeunes de sa génération, ou des gamins un peu curieux, mais des adultes de la génération juste avant la leur. Les temps changeaient décidément. C'était à qui l'étreindrait le plus fort et le plus longtemps. Ce qu'on appelait un peu abusivement "jouer avec les seins". Mavoungou ne put supporter la scène qui se déroulait sous ses yeux.» Captive du cercle de ses soupirants, captive de la tradition vili au Congo, la jeune et belle Bouhoussou est soumise aux rites drastiques de l'initiation des filles nubiles. Mavoungou, non moins beau et jeune, est tombé amoureux d'elle. Mais elle est destinée à épouser «l'or des femmes», un homme noble et bien plus âgé qu'elle. La contestation gronde chez les jeunes. Les femmes devront-elles toujours payer un prix exorbitant pour accéder à «l'or», c'est-à-dire à l'homme? ... D'aventure en aventure, au cœur d'une société africaine qui s'ouvre, dans une rare intimité, sous nos yeux, ce roman nous montre, avec la sensualité la plus vive, les carcans bientôt insupportables d'une cruelle tradition que les désirs, par éclairs, détournent.

Performance avec le poète haïtienJames Noël , pour "Anthologie de poésie Haïtienne contemporaine" , publiée aux Editions Points

haiti
haiti © Radio France

Le peuple haïtien est un peuple de poètes, dit-on souvent pour faire vite. Un peuple aux rêves d’épopée avec des traces qui n’en finissent pas. Nous avons demandé aux « poètes vivants » de nous livrer leurs cinq plus beaux poèmes. Ils se sont attelés à cette tâche périlleuse de rendre rapport d’écriture… en état de poésie. La singularité de cette anthologie tient au fait qu’elle forme un tapis volant de subjectivités éclatées. Un brassage de tempéraments passionnants qui rassemble quatre générations ouvertes et poreuses aux grands flux de l’Histoire, de l’amour, du pays, du jeu, de la colère, du monde, du sexe, de l’exil, de la mer, de la joie…

Rencontre avec l'auteur québécois Alex Noël , lauréat du Prix du jeune auteur francophone 2016

alex noel
alex noel © Radio France

« Du talent, en effet, les lauréats de ce millésime, venus comme toujours des quatre coins du monde, n’en manquent pas. Certains, déjà, tiennent leur voix ; dans quelques années, on comparera leurs livres au texte que vous allez lire, et on trouvera que cela se ressemble. Tout, chez eux, est en place. » Bernard Quiriny

Depuis trente-et-un ans, chaque année, entre 900 et 1000 manuscrits, de jeunes âgés de 15 à 27 ans, arrivent, de tous les pays où l’on écrit en français, au prix du Jeune Ecrivain à Muret. Cette année, ils ont été quatorze à avoir été distingués par les dix-sept écrivains du jury. Ils sont Québecquois, Belges, Libanais, Suisses, Mauricien, Burkinabais ou Français. Certains d’entre eux n’en sont pas à leur coup d’essai et poursuivent avec le PJE leur chemin d’écriture. D’autres ont suivi avec profit les ateliers d’écriture de Muret ; tous sont épris du même désir d’écrire. Peut-être rejoindront-ils au sein de cette pépinière Ingrid Astier, Antoine Bello, Marie Darieussecq, Jean-Baptiste Del Amo, Arthur Dreyfus, François-Henri Dézérable, Florence Seyvos...

Le dessinateur suisseCosey pour "Une mystèrieuse mélodie" , publié aux Editions Glénat :

cosey
cosey © Radio France

États-Unis, 1927. Mickey avale sa quiche au gruyère en terminant son nouveau scénario des joyeuses aventures de Dog the Dog (qui deviendra Pluto) avant de sauter dans le train qui l’emmène jusqu’à Big Boss, son producteur à Los Angeles. Big Boss, nouvellement entiché de Shakespeare, demande à Mickey d‘oublier ses "happy ends" et d’écrire une vraie et sombre tragédie. Dans le train du retour, Mickey, désemparé, s’efforce d’envisager des scènes dramatiques, lorsque l’éclairage du wagon tombe en panne. Impossible dans la nuit de distinguer les traits de la passagère qui s’est installée sur la banquette à côté de lui et qui bientôt fredonne doucement un air de musique. À l’arrivée, le matin, Mickey seul sur la banquette, remarque la disparition de son scénario. Tout semble confirmer que le document a été enlevé par sa voisine, ce qui serait sans importance puisque le scénario était refusé, sauf qu’il y a eu un malencontreux échange : Mickey a emporté par erreur un manuscrit original de Shakespeare que Dingo avait déniché aux puces et vendu à prix d’or à Big Boss ! Comment retrouver l’énigmatique voyageuse, avec pour seul indice, une mélodie inconnue ?

►►► Feuilletez quelques pages

►►► Retrouvez la sélection BD de l'été 2016 de France Inter avec Séquencity

Et le choix des Libraires:

Dominique Bressoud , de La Librairie Une petite prose , à Boudry, en Suisse , pour « Confidences » , une biographie romancée de Max Lobe , publié aux Editions Zoé

Max Lobe est retourné chez lui. Il est allé dans la forêt camerounaise rencontrer Ma Maliga pour qu’elle lui raconte ce qu’elle sait du mouvement de l’indépendance au Cameroun et de son leader Ruben Um Nyobè. Le roman est le récit de Ma Maliga, femme vive et espiègle malgré son âge bien avancé, volubile, généreuse, digressive, dotée d’un bon sens stupéfiant. En racontant, elle n’oublie pas de boire, et de faire boire son interlocuteur. C’est donc avec un mélange de légère ivresse, en tout cas une grande allégresse, et de profonde gravité, que le lecteur découvre l’histoire de l’indépendance du Cameroun et sa guerre cachée.

Jérémy Laniel , de La Librairie Carcajou , à Rosemère, au Canada , pour «Hare Krishna » , un livre-jeunesse de François Gilbert , publié aux EditionsLeméac

Mikael Dionne a seize ans, bientôt dix-sept. Il a quitté la Beauce pour une dérive montréalaise qui l’a conduit, après un vol à l’étalage raté, à devenir un dévot de Krishna. Quand il débarque dans son village natal vêtu en moine, le crâne rasé, il fait figure d’extraterrestre. C’est l’occasion de retrouver malgré lui son ancienne identité, son frère, sa parenté, ses amis, le curé de sa paroisse, qui critiquent son choix et cherchent à le ramener dans le « droit chemin ». Mais cette vie tracée d’avance peut-elle encore lui convenir ?

Déborah Danblon , de La Librairie La Licorne , à Bruxelles , pour « Si tous les Dieux nous abandonnent » , un roman policier de Patrick Delperdange , publié aux Editions Gallimard , dans la Série Noire

Violence, cruauté, trahison : rien ne leur sera épargné. Céline est une jeune femme en fuite. Léopold, un vieux monsieur qui ne tient plus à la vie que par habitude. Quant à Josselin, il ne s’agit en fin de compte que d’un idiot qui se croit très malin. Le destin de ces trois personnages va se trouver lié de manière inattendue et impitoyable. Un dieu malfaisant aurait-il décidé de s’amuser avec leur existence, comme un fou qui jouerait aux dés? Malgré leurs défauts, malgré leurs maladresses, Céline, Léopold et Josselin nous touchent comme nous toucheraient des amis, des semblables, des frères. Ce qui leur arrive pourrait tout aussi bien nous arriver. Si tous les dieux nous abandonnent, il nous faudra continuer à vivre seuls, pauvres humains.

Matthieu Colombe, de La Librairie Goulard , à Aix-en-Provence , pour « Envoyée Spéciale » , un roman de JeanEchenoz , publié aux EditionsdeMinuit

Constance étant oisive, on va lui trouver de quoi s’occuper. Des bords de Seine aux rives de la mer Jaune, en passant par les fins fonds de la Creuse, rien ne devrait l’empêcher d’accomplir sa mission. Seul problème : le personnel chargé de son encadrement n’est pas toujours très bien organisé.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.