Daniel Picouly pour "Les Chabadas T.5 et T.6" , publiés aux Editions Belin jeunesse et pour un sujet autour de la littérature jeunesse

chabada
chabada © Radio France

De mémoire de Chabadas, on n'avait jamais vu ça : les Matouvus sont devenus gentils! Ils ont offert à Blanche une invitation pour le grand événement parisien du moment: une exceptionnelle exposition sur les métros du monde entier. Voilà qui est carrément louche… Les Chabadas remporteront-ils la fantastique chasse au trésor lancée par les Matouvus?

laroui
laroui © Radio France

Fouad Laroui pour "Les Noces fabuleuses du Polonais" , publié aux Editions Julliard

Un mariage « forcé » a-t-il la moindre chance de devenir un mariage heureux ? Les catcheurs doivent-ils « tuer le père » ? Peut-on réduire l'amour à une formule mathématique ? Les sangliers sont-ils moins superstitieux que les hommes ? Avec sa verve inimitable, son imagination foisonnante et son humour décapant, qui lui valent un public toujours plus fervent, Fouad Laroui nous livre ici un recueil de cinq nouvelles drôles et poétiques autour des thèmes du mensonge et de l'absurde.

Et des rencontres virtuelles des invités marquants de la saison, sélectionnés par nos libraires Francophones : avec Samuel Benchetrit, Brigitte Fontaine, Simone Schwarz-Bart, Didier Daenincks, Marie Sissi Labrèche, Suzanne Myre, Jean-François Haas, Charly Delwart.

Et les conseils de lectures de nos libraires, pour l’été :

Annick Dor , de la librairie La Mazarine , à la Hulpe, en Belgique , pour « Réparer les vivants » , un poche de Maylis de Kerengal , publié aux Editions Folio

De retour du pays de Caux, trois jeunes ont un accident sur la route du Havre. Simon, 19 ans, est déclaré en état de mort cérébrale. Ses parents ayant autorisé le don d'organes, le récit suit le parcours d'une transplantation.

Grégoire Courtois , de la librairie Obliques , à Auxerre , pour « Le griot de la peinture » , un roman d’Ernest Pépin , publié chez Caraïbes Editions

La vie romancée du peintre Jean-Michel Basquiat, racontée dans le Brooklyn des années 1980. L'auteur imagine de faire dialoguer avec l'artiste les grandes figures ayant influencé sa carrière fulgurante. Ses parents, ses amours, musiciens tels Charlie Parker, Miles Davis ou Jimi Hendrix, artistes comme Andy Warhol et Keith Haring et icônes noires : Aimé Césaire, Martin Luther King, Malcolm X...

Manon Trépanier , de la librairie « Alire », à Longueuil, au Canada , pour « Second début : Cendres et renaissance du féminisme » , un essai de Francine Pelletier , publié aux Editions Atelier 10

La dernière année a été, à bien des égards, porteuse d'espoir pour la cause féministe. Mais les femmes trainent encore des boulets, et la société en général, de vieux réflexes qui rendent difficiles les avancées franches.

Cofondatrice de la revue La vie en rose, Francine Pelletier se trouvait aux premières loges de la révolution féministe, alors qu'on entrevoyait le meilleur pour les femmes. Après tout, celles-ci s'étaient affranchies de leurs rôles d'épouses et de mères; le schéma familial traditionnel avait volé en éclat; des femmes libres prenaient la parole, sans compromis.

C'était avant l'électrochoc du 6 décembre 1989: Polytechnique. Ce brutal rappel à l'ordre sonnait le début d'une ère beaucoup plus noire pour les féministes.

Vingt-cinq ans plus tard, qu'en est-il de la place des femmes au Québec?

Nathalie Romanens , de la librairie Des Livres et moi , à Martigny, en Suisse , pour « Touriste » , une bande dessinée de Julien Blanc-Gras & Mademoiselle Caroline / Dessin : Mademoiselle Caroline , publié aux Editions Delcourt

Adaptation BD d'après le roman éponyme, Julien Blanc- Gras montre une autre façon de voyager. Il traverse la vie, curieux et détendu, prend le temps d'être futile, de s'adonner à des activités non productives mais enrichissantes. Facétieux, il est doté du regard décalé de celui qui sait apprécier sans être dupe. Les dessins pétillants de Mademoiselle Caroline renforcent la justesse des situations.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.