Cette semaine, nous plongerons dans un monde pervers, un monde barbare et enfin, un monde humaniste.

Yves Simon pour Générations éperdues aux éditions Flammarion :

«Repères affectifs de nos vies, les chansons nous rappellent nos chagrins comme nos exaltations de vivre, l'espoir et l'inespoir, elles sont nos compagnes intimes et fidèles, celles avec lesquelles on pleure encore en secret, longtemps, longtemps, longtemps après que leurs poètes ont disparu.
Traces indélébiles, elles restent plantées au cœur de nos chairs et de nos cerveaux comme de farouches résistantes au temps qui passe. Incrustées dans les mémoires collectives de chaque peuple, elles raniment à jamais nos minuscules effarements, les blessures et nos ensauvagements, chacun des instants où nous nous sommes crus désespérément seuls au monde.
Nous respirons aujourd'hui l'air de notre temps. Dans deux millions d'années quelques-uns des atomes qui auront bien connu nos gorges et nos chansons, seront encore en vadrouille entre le lac d'Annecy et une autoroute mexicaine, prêts à être respirés par ces inconnus de demain, différents.» 

Yves Simon rencontrera pendant l'émission la chanteuse québécoise Safia Nolin, qui chantera en acoustique le titre Acide

Anne Goscinny pour Sous tes baisers aux éditions Grasset 

« Je vois qu’elle est troublée. Elle se laisse faire, devient poupée de chiffon, veut me plaire et retrouver son Gabriel tendre et bienveillant, prend des poses lascives qui toujours me rendent fou… »
Mais Gabriel a changé. Il n’est plus ce veuf doux et charmeur que Mathilde a rencontré, un jour de pluie, à Paris, tandis qu’elle rentrait chez elle. Il n’est plus cet amant passionné pour qui elle était prête à tout sacrifier, son mari et sa fille. Non, c’est un autre homme car Gabriel vient de rencontrer une très jeune fille. Chez Mathilde, la douleur laisse place à la folie. Une folie presque ordinaire qui la conduira jusqu’à Saint-Pierre de Rome, au pied du chef-d’œuvre de Michel-Ange.
Dans ses pages brûlantes, Anne Goscinny nous raconte l’histoire de la passion qui soumet et de l’amour qui rend fou. Un drame cruel et vibrant sur ces hommes qui ne savent pas aimer.

Père Michaeel Najeeb pour Sauver les livres et les hommes aux éditions Grasset

Lorsque Mossoul tombe aux mains de Daech, plusieurs dizaines de milliers de Chrétiens fuient la plaine de Ninive, au nord de l’Irak. En quelques heures, des familles entières abandonnent leurs maisons, leurs églises et leurs cimetières, fuyant un assaut de cruauté. Elles quittent la terre de Noé, d’Abraham et de saint Thomas, la leur depuis deux millénaires.
Au cours d’une incroyable épopée, le père Michaeel Najeeb, sauve des centaines de manuscrits vieux de plusieurs siècles que les djihadistes ont juré de réduire en flamme, comme ils ont détruit Palmyre ou saccagé le tombeau de Jonas. Au péril de sa vie, ce dominicain de Mossoul nettoie, restaure et protège ces textes sacrés.
Au cours de ce long exode, il construit aussi une arche pour sauver des familles de toutes confessions, chrétiens, Yézidis ou musulmans, tous enfants du désastre. Il les nourrit, les loge, les encourage.
Voici un récit à hauteur d’homme, spirituel et pleine d’espoir. Parfois le destin est une grâce.

Avec les « coups de cœur » et les « coups de gueule » des libraires francophones :

  • Un "coup de cœur" (poche) de Déborah Danblon, de la librairie « La Licorne » à Bruxelles, pour Hôpital silence deNicole Malinconi aux éditions Espace Nord.
  • Un "coup de cœur" de Dominique Bressoud, de la librairie « Une petite prose », à Boudry, en Suisse, pour le roman Sol de Raluca Antonescu, aux éditions La Baconnière
  • Un "coup de gueule" de Jérémy Laniel, libraire à Montréal, sur les couvertures des livres qui sont adaptés au cinéma. 
  • Un "coup de gueule" de Grégoire Courtois, de la librairie « Obliques » à Auxerre, sur le pillage de la littérature par le cinéma. 

Programmation musicale : 

  • Au pays des merveilles de Juliet, Moodoid 
  • Acide, Safia Nolin 
  • Les Cactus, The Dizzy Brains, X-Ray Production
  • Joanes, Lindigo, L'Autre distribution (Bonus de l'île de la Réunion)
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.