• Olivier Adam dans la Librairie "A Lire", à Longueil, au Québec, pour "Les Lisières" , aux Editions Gallimard.
les lisieres
les lisieres © Radio France / Olivier Adam

Entre son ex-femme dont il est toujours amoureux, ses enfants qui lui manquent, son frère qui le somme de partir s'occuper de ses parents "pour une fois", son père ouvrier qui s'apprête à voter FN et le tsunami qui ravage un Japon où il a vécu les meilleurs moments de sa vie, tout semble pousser Paul Steiner aux lisières de sa propre existence. De retour dans la banlieue de son enfance, il va se confronter au monde qui l'a fondé et qu'il a fui. En quelques semaines et autant de rencontres, c'est à un véritable état des lieux personnel, social et culturel qu'il se livre, porté par l'espoir de trouver, enfin, sa place. Dans ce roman ample et percutant, Olivier Adam embrasse dans un même souffle le destin d'un homme et le portrait d'une certaine France, à la périphérie d'elle-même.

  • Normand Laprise , grand Chef cuisinier Canadien, dans la librairie "Olivieri", à Montréal, pour "Toqués!" , aux Editions Du Passage
Toqués
Toqués © Radio France / Normand Laprise

Enfin un livre sur et par le fameux chef Normand Laprise du Toqué ! . Avec Toqué ! Les artisans d’une gastronomie québécoise , Normand Laprise revient sur sa philosophie et son désir de changer l’image de la cuisine québécoise. Le livre présente la carrière du chef, son enfance, sa formation, ses mentors, ses sources d’inspirations. C’est aussi l’occasion de présenter toutes les personnes qui l’ont aidé à faire de son restaurant un des meilleurs établissements d’Amérique du nord : cueilleurs, jardiniers, maraîchers, pêcheurs, éleveurs, semenciers, fromagers, mais aussi une brigade de plus de 20 cuisiniers et toute une équipe de service. Les superbes photographies de Dominique Malaterre révèlent toute la beauté de l’univers de ces créateurs hors pairs et nous donnent l’eau à la bouche ! À travers ces images, le lecteur est convié à plonger au coeur des cuisines, mais aussi à découvrir l’univers atypiques de ces passionnés de cuisine.

  • Tonino Benacquista et le dessinateur Achdé , à l'Hippodrome de Vincennes pour le nouvel opus des aventures de Lucky Luke "Cavaliers Seul" , aux Editions Lucky Comics .
achdé
achdé © Radio France / Benacquista
Après un énième coup raté, Jack, William et Averell décident enfin de s’émanciper et de destituer Joe. Chacun des frères partira de son côté, et celui qui, le premier, gagnera un million de dollars sera le nouveau chef des Dalton. Après leur brillant premier album, Daniel Pennac et Tonino Benacquista reprennent une nouvelle fois les rênes de Lucky Luke, dans un sommet d’humour goscinnien merveilleusement mis en scène par Achdé. Un très grand Lucky Luke qui fera rire toute la famille et deviendra bientôt un classique, dans la lignée de l’œuvre de Morris. + **Simon Boulertice** , dans la librairie Raffin, à Montréal, pour un conte autour de _**"Javotte"**_ , son livre paru aux [**Editions Leméac** ](http://www.lemeac.com/ "Léeac")
Javotte
Javotte © Radio France / Simon Boulertice
Malgré son physique quelconque et son fâcheux caractère, Javotte, dont le nom fait référence à la méchante demi-sœur de Cendrillon dans le conte du même nom, n’est pas tout à fait une mauvaise fille. Au contraire, c’est une fille intelligente, tantôt fort serviable avec les uns, tantôt bien intentionnée avec les autres, qui n’a en réalité qu’un seul petit problème: son manque de confiance en elle. Il est vrai, depuis que son père s’est tué accidentellement, alors qu’elle et lui se tiraillaient gentiment pendant que la voiture roulait à tombeau ouvert sur l’autoroute, et que la force de l’impact, après maints carambolages, lui a broyé ses deux pieds, Javotte n’est plus tout à fait le même. En plus d’avoir le deuil de son père sur la conscience, ses pieds ont allongé et grossi démesurément, ce qui lui enlève, au sein du tableau général, une énorme couche de féminité, déjà qu’elle éprouve toute la misère du monde à se sentir dans le corps d’une femme. **Et la chronique des libraires:** **+ Nathalie Romanens** , de la librairie "Des livres et moi", à Martigny, en **Suisse** , nous parle de **_"Plantes porte-bonheur"_** , un livre de **Véronique Barrau** , publié aux [**Editions Plume de carotte** ](http://www.plumedecarotte.com/ "Plume de carotte"). Amours, jeux, santé, argent, bonheur… Ne cherchez plus : les plantes porte-bonheur sont là pour résoudre tous vos problèmes ! C’est du moins les vertus que leur prêtent les légendes et les traditions, parfois encore bien vivaces, qui sont rassemblées et présentées de façon amusante dans ce nouvel ouvrage plein… de charmes. Trèfles à quatre feuilles dans les prés, muguet des jardins familiaux, houx trônant chaque fin d’année au-dessus de la cheminée… Qui n’a pas de souvenirs liés aux plantes porte-bonheur ? Même si le pouvoir de persuasion de ces végétaux touche moins unanimement la population qu’autrefois, bon nombre d’entre-nous glisse imperceptiblement dans ce bain de superstitions poétiques à la moindre occasion… Avouez qu’il est tentant de faire perdurer ces traditions à la fois sympathiques et conviviales. Sans compter que ça ne coûte rien d’essayer et qu’on ne sait jamais ! Dans tous les cas, la flore n’a pas fini d’être investie de pouvoirs bénéfiques et c’est tant mieux, cela fera plus d’histoires à raconter + **Annick Dor** , à **Bruxelles** , nous présente _**"Ma mère à l'Ouest"**_ de **Eva Kavian** , publié aux [**Editions Mijade** ](http://www.mijade.be/ "Mijade"). Sam a 17 ans et raconte sa vie. Comment elle est née d’une mère handicapée mentale, comment elle a pu vivre à ses côtés jusqu’à l’âge de 6 ans, combien de nouveaux foyers elle a connu, de nouvelles mères bourrées de bonnes intentions et d’amour maternel, de psychologues attachantes, d’assistantes sociales qui sont sorties de leur rôle... Bien sûr, c’est un roman dérangeant, c’est un roman qui bouscule, qui met le doigt sur une question très sensible : quelle vit pour l’enfant d’une personne handicapée. Eva Kavian nous emmène dans un récit brillant, écrit avec finesse, humour, authenticité. Elle réussit à captiver son lecteur. On ne ressort pas indemne de cette lecture ! + **Grégoire Courtois** , de la librairie "Obliques" à **Auxerre** , nous présente un livre de poche _**"Nos cheveux blanchiront avec nos yeux"**_ , de **Thomas Vinau** , publié aux [**Editions 10/18** ](http://www.10-18.fr/site/page_accueil_site_editions_10_18&1.html "10/18") Le voyage géographique et intime d'un jeune homme qui devient père. Walther quitte la femme qu'il aime pour aller vagabonder du nord au sud, des Flandres laiteuses jusqu'à l'Espagne éclatante. Un voyage qui finira par le ramener, presque par hasard à l'essentiel, vers celle qui a su le laisser partir et attendre leur enfant... Composé d'instantanés d'une grande délicatesse, ce roman est conçu en deux parties : les jours d'errance puis la vie à demeure, les lointains dépaysant et l'art des petits riens. + **Manon Trépanier** , de la librairie "A lire", à Longueil, au **Québec** , nous parle de **"La fiancée américaine"** , de **Eric Dupont** , publié aux [**Editions Marchand de Feuilles** ](http://www.marchanddefeuilles.com/marchanddefeuilles_001.htm "Marchand de feuilles"). Un gâteau renversé à l'ananas peut-il changer le cours de l'histoire? Louis dit « le Cheval » Lamontagne est né en pleine messe de minuit alors que sa mère était figurante dans la crèche vivante. Son père, le plus bel homme de Rivière-du-Loup était follement amoureux de sa nouvelle femme Madeleine dite « l'Américaine » cuisinière hors pair dont le livre de recettes transformera la vie de toutes les femmes dans la famille sur 4 générations. Leur fils se trouvera mal marié mais les yeux sarcelle de sa mère continueront à se répandre dans la région tout comme en Europe où il est déployé et dans l'État de New York où il gagnera sa vie comme homme fort dans les foires. Dans ce village pentu encore sous l'emprise du curé qui annonce la fin du monde aux enfants pour le 10 novembre les racontars abondent. Eric Dupont nous offre un magnifique roman où les histoires d'un siècle de Madeleine s'entrelacent comme pour former une pelote de laine. L'expression « histoire d'amour » ne rend pas justice aux méandres de ce récit émaillé de rebondissements. **DES LIVRES A OFFRIR: LA SELECTION DE LA LIBRAIRIE FRANCOPHONE** **+ Olivier Adam « Les lisières » (Roman)** éditions Flammarion / 21 euros **+ Pierre Szalowski « Mais qu’es-ce que tu fais là, tout seul ? » (Roman)** éditions Eloïse d’Ormesson / 19 euros **+ Dali par Baudoin (livre graphique)** éditions Dupuis Aire Libre / 22 euros **+ Guy Delisle « Chroniques de Jérusalem » (BD)** _(choix d’Olivier Adam)_ éditions Delcourt –meilleur album Agoulême 2012- 25,50 euros **+ Eric Dupont « La fiancée américaine » (Roman)** _(Choix de la libraire québécoise Manon Trépanier)_ éditions Marchand de Feuilles / 37,95 euros **+ Normand Laprise « Toqué, les artisans d’une gastronomie québécoise » (Beau Livre – Cuisine)** éditions du Passage / 70 dollars / 57 euros **+ Alba Pezzone « Pizza »** éditions Marabout / 25 euros (Beau Livre - Cuisine) **« Hamburger Gourmet »** éditions Marabout / 18,95 euros (Beau livre – Cuisine)**+ Emmanuel Pernoud « Hopper, Peindre l’attente » (Beaux Livres arts)** éditions Citadelles et Mazenod / 189 euros **+ Benacquista, Pennac et Achdé « Lucky Luke, cavalier Seul » (BD)** éditions Lucky Comics / 10,60 euros / 15,90 CHF **+ Simon Boulerice « Javotte » (Roman)** éditions Leméac / 20 ,95 dollars **+ Thomas Vinau « Nos cheveux blanchiront avec nos yeux » (livre de poche)** _(Choix du libraire français Grégoire Courtois)_ éditions 10/18 / 5,80 euros **+ Eva Kavian « Ma mère à l’ouest » (roman jeunesse)** _(Choix de la libraire belge Annick Dor)_ éditions Mijade / 7 euros **+ Véronique Barrau « Plantes porte-bonheur » (Guide)** _(Choix de la libraire suisse Nathalie Romanens)_ éditions Plume de carotte / 19,90 euros **+ Willy Ronis / Françoise Denoyelle « Le siècle de Willy Ronis » (Photographie)** Editions Terre Bleue / 65 euros
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.