Une émission un peu spéciale juste avant Noël avec du rire et une rencontre entre l'humoriste québécois Rachid Badouri et l'auteur belge Philippe Geluck, un polar africain avec In Koli Jean Bofane, de la musique créole avec le groupe Delgrès et un reportage dans une librairie pour de nouvelles idées cadeaux

In Kofi Jean Bofane pour "La Belle de Casa", publié aux Éditions Actes Sud : Qui a bien pu tuer Ichrak la  belle, dans cette ruelle d’un quartier populaire de Casablanca ? Elle en  aga­çait plus d’un, cette effrontée aux courbes sublimes, fille sans  père née d’une folle un peu sorcière, qui ne se laissait ni séduire ni  importuner. Tous la convoi­taient autant qu’ils la craignaient, sauf  peut-être Sese, clandestin arrivé de Kinshasa depuis peu, devenu son ami  et associé dans un business douteux. Escrocs de haut vol, brutes  épaisses ou modestes roublards, les suspects ne manquent pas dans cette  métropole du xxie siècle gouvernée comme les autres par l’argent, le  sexe et le pouvoir. Et ce n’est pas l’infatigable Chergui, vent violent  venu du désert pour secouer les palmiers, abraser les murs et assécher  les larmes, qui va apaiser les esprits…

Philippe Geluck pour"Geluck pète les plombs", publié aux Éditions Casterman : Geluck n'en peut plus de l'intolérance, des violences faites aux femmes,  de la dégradation de l'environnement et du politiquement correct. Alors  Geluck pète les plombs. Après un déconcertant Geluck se lâche, un stupéfiant Geluck enfonce le clou,  voici le tonitruant dernier volet de la trilogie. L'auteur y est au  sommet de son art et nous surprend une fois de plus par ses textes  rageurs, tendres et décalés. Il nous achève avec ses dessins cruels et  irrésistiblement drôles.

L'humoriste québécois Rachid Badouri pour une rencontre autour de l'humour avec Philippe Geluck : Rachid Badouri joue actuellement au Comedia (Théâtre Libre - 4 Boulevard de Strasbourg - 75010 Paris - 01.42.38.97.14) Jusqu'au 31 Décembre 2018. 

Un entretien avec Anaïs Barbeau Lavalette au pied de la Tour de l'Horloge à Montréal pour "Nos héroïnes", publié aux Éditions Marchand de Feuille : Le 23 juin 2018, Anaïs Barbeau-Lavalette, auteure du magnifique roman La  femme qui fuit, prononce un discours symbolique et électrisant sur les  Plaines d'Abraham. Elle braque les projecteurs sur les femmes oubliées  de notre histoire. Avec l'illustratrice Mathilde Cinq-Mars, elle propose  ici un album sous forme de voeu : que ces femmes s'infiltrent pour de  bon dans nos vies. Que grâce à leurs fabuleuses histoires, elles aient  enfin le dernier mot.

Le groupe Delgrès pour un live acoustique : 

Les coups de gueule et les coups de cœur des libraires : 

Un coup de gueule d’Anne Rosine-Voza, de La Librairie Le Papillon Bleu, à Fort de France : Anne pousse un coup de gueule contre Amazon et la concurrence déloyale qui s’opère pendant les fêtes des Noel. D’autant qu’en France, et en dépit des dernières annonces, Amazon n’est pas taxé comme il le faudrait. Il faut soutenir plus que jamais les libraires indépendants parce qu’ils sont des résistants !

Un coup de cœur de Déborah Danblon, de La Librairie La Licorne, à Bruxelles pour « Le tiers sauvage », un roman d’Aliénor Debrocq, publié aux Éditions Luce Wilquin : Clara Clossant enchaîne les désillusions. Malgré son agacement face à la popularité de Markus Klein et ses romans à l'eau de rose, elle se fait recruter comme assistante afin de découvrir les secrets de son succès. Un premier roman.

Un coup de coeur de Dominique Bressoud, de La Librairie Une petite prose, à Boudry, en Suisse pour « Regards dessinés sur le monde », un Beau Livre de Bernard Gachet, publié aux Éditions Actes Sud : Regards dessinés sur le monde est plus qu'un simple recueil de ses dessins, c'est un voyage. Bernard Gachet nous emmène au travers des siècles, des cultures et des continents. Le dessin se fait ici éloge de la lenteur et du passé, en plus d'être un fascinant moyen de connaissance et de découverte. Recueil de dessins de l'architecte suisse, extraits de ses carnets de voyages depuis la fin des années 1970, représentant des monuments, des sites en ruines, des villes anciennes ou modernes.

Un coup de gueule de Jérémy Laniel, de La Librairie du Carcajou, à Rosemère, au Canada sur la pratique des tops de fin d’année qui inondent tout le monde pendant tout le mois de décembre et janvier. Il cite en exemple les « 100 meilleurs livres, les 5 meilleurs romans, les 34 meilleures BD, les 17 meilleurs bouquins de moins de 294 pages, les 9 incontournables écrit par des écrivains austro-hongrois » et se demande l’utilité d’une telle pratique d’autosatisfaction, qu’il juge ridicule.

Le coup de cœur d'une jeune auditrice: 

Clara Compère, en Seconde Avenir, au Lycée René Auffray, à Clichy, nous parle de "L'affaire Jennifer Jones", un roman d'Anne Cassidy, publié chez Milan Éditions : Au moment du meurtre, tous les journaux en avaient parlé pendant des mois. Des dizaines d’articles avaient analysé l’affaire sous tous les angles. Les événements de ce jour terrible à Berwick Waters. Le contexte. Les familles des enfants. Les rapports scolaires. Les réactions des habitants. Les lois concernant les enfants meurtriers. Alice Tully n’avait rien lu à l’époque. Elle était trop jeune. Cependant, depuis six mois, elle ne laissait passer aucun article, et la question sous-jacente restait la même : comment une petite fille de dix ans pouvait-elle tuer un autre enfant ? 

La programmation musicale : 

  • M - Supercherie - 3eme Bureau
  • Delgres - Live au studio 621
  • Clio - T'as vu - Un Plan Simple
  • Tikahiri - Kareho koe - Tikahiri (bonus créole)
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.