"Messie malgrè tout" de Alain Berenboom chez Genève Edition

"Messie malgrè tout" de Alain Berenboom
"Messie malgrè tout" de Alain Berenboom © Radio France

Ça y est ! Après trois mille ans d'attente, le Messie arrive enfin ! en ce début du XXIe siècle. Conformément à la promesse de la Bible, c'est un vieil homme à la barbe en broussailles, juché sur un âne fatigué qui vient annoncer l'avènement de la paix universelle, la fin des tragédies humaines. Mais, surprise (pour lui), au lieu d'être accueilli dans la liesse, son message ne rencontre que l'indifférence générale. Pas moyen même d'intéresser un journaliste et de transmettre son message au monde. En dix étapes, de Buenos Aires à Bonn, d'Odessa (Ohio) à Odessa (Ukraine), Bruxelles ou Venise, le Messie parcourt le monde, désespérant qu'on l'écoute, jusqu'au moment où il arrive à Jérusalem. Et là... Sous une apparente légèreté, qui mêle situations burlesques, propos désopilants et une jolie galerie de personnages, sourde un implacable réquisitoire sur le manque d'idéal, la lâcheté des compromissions et l'absence d'éthique de notre société moderne. Le fou rire qui se cogne à l'inquiétude n'est pas sans rappeler la comédie italienne.

" Brassaï en Amérique 1957" de Agnès de Gouvion Saint-Cyr aux Editions Flammarion

Brassaï en Amérique 1957
Brassaï en Amérique 1957 © Radio France

En 1957, le grand photographe Brassaï, l'ami d'Henry Miller, n'a jamais rendu visite à l'Amérique ! Pressé, cette année-là, par le magazine Holiday, qui lui donne carte blanche afin de photographier New York et la Louisianne, Brassaï se décide enfin. S'essayant au petit format et à la couleur, il ramènera de ce séjour de deux mois des images rendant compte de la vie urbaine intense propre aux grandes villes américaines, si différentes de son Paris de prédilection. Fidèle à la sensualité de son regard, toujours fasciné par les femmes, jouant de son humour aux accents surréalistes, Brassaï réalise un reportage totalement inédit, que ce livre et l'exposition qui l'accompagne nous font découvrir pour la toute première fois, en un vrai bonheur visuel jubilatoire.

"Jo urs de chance" de Philippe Adam aux Editions Verticales

"Jours de chance" de Philippe Adam
"Jours de chance" de Philippe Adam © Radio France

« Ils jouent. De temps en temps ils gagnent, le plus souvent ils perdent. Et puis vient cette fois où les chiffres tombent, le gros lot, la chance avec tout au bout des millions, des dizaines et des centaines de millions, et alors là, c’est sûr, depuis le temps qu’ils en rêvent, on espère que pour eux la vie va changer ». Que feriez-vous si d’un seul coup la chance vous souriait et que vous deveniez millionnaire ? Jours de chance raconte en parallèle le parcours d’une multitude de gagnants du loto.Pour obtenir un tel échantillon de personnages, l’auteur opère une sélection parmi les rares habitués des bars-tabac qui ont, une fois dans leur vie, coché les bons numéros. À tous ces chanceux d’un jour, il ne réserve pas le même sort. Tantôt il esquisse en quelques traits la silhouette du joueur fortuné peu après le tirage décisif : un maniaque de la numérologie, un vieil accroc du jeu, un déjà millionnaire blasé, un philanthrope velléitaire, un cardiaque qui s’effondre sous le choc… Tantôt il développe un feuilleton en longues séquences alternées : un chauffeur démissionnaire qui loue son ancien bus pour raccompagner chaque voyageur chez lui ; un couple féru de culture, entretenant par des dépenses somptuaires un snobisme désespérant, qui finit escroqué par un aigrefin ; une cadre supérieure, ayant claqué la porte de sa boîte, qui s’offre une entreprise pour racheter ses anciens employeurs.

Le choix des libraires:

  • A Martigny, en Suisse , pour la librairie "Des livres et moi" , Nathalie Romanens nous parle de "Rengaine" , un livre de Julien Maret , publié aux Editions Corti

Quelqu’un tombe, et dans sa chute est traversé par mille et une images, pareilles à ce défilement connu de ceux qui ont frisé la mort, la grande émotion. Sauf qu’ici, c’est la vie qui menace et effraie. De cet effondrement littéral et symbolique jaillissent un rythme et un air.On parlera de petite musique, celle qui, une fois venue par on ne sait où, ne nous quitte plus. Et ne cesse de revenir, lancinante et entêtante.C’est la vie qui fait son manège. Il n’est plus alors de trame tranquille ni de douce mélodie. La phrase cahote et la voix déraille.+ A Bruxelles , la libraire Annick Dor nous présente le livre "Frida Kahlo, la beauté terrible" , publié auxEditions Albin Michel

Un après-midi de septembre 1925, une jeune Mexicaine de dix-huit ans voit l’autobus dans lequel elle a pris place percuté par un tramway. La colonne vertébrale brisée, elle mettra deux ans avant de pouvoir remarcher. Belle, indépendante, vive, elle se marie en 1929 avec Diego Rivera, le célèbre peintre muraliste. Elle s’appelle Frida Kahlo. Ce livre est son histoire.

  • A Longueuil, au Québec , pour la librairie "A lire", Marion Trépanier nous parle du livre de Robert Soulières "Ma famille" (l'abécédaire de la famille moderne) publié chez Soulières éditeur

A chaque lettre son illustrateur ou son illustratrice. Une mosaïque de 26 talents d'ici. C'est peu, direz-vous, puisqu'il y en a plus de 300 dans le répertoire des illustrateurs du Québec, mais bon, notre alphabet est ainsi fait. Il en résulte une bien belle courtepointe d'illustrations amusantes, festives, rigolotes, tendres et inédites. Des Aïeux au Zéro de la famille, l'auteur décrit savoureusement une brochette à la fois attendue et inattendue de "personnages" qui composent, côtoient, entourent et participent à la famille avec des descriptions et des moments allant parfois du cocasse au plus émouvant....

  • A Paris , pour la librairie "L'Atelier" , Georges-Marc Habib nous parle du livre de Leonora Miano "Les Aubes écarlates" paru chez Pocket

Au Mbooasu, petit état d'Afrique équtoriale, vieux dictateur et enfants soldats se disputent le pouvoir en déchirant le pays. Pendant ce temps, comme le fait Ayané dans un orphelinat de guerre, les femmes s'échinent à recoller les morceaux. Portées par le verbe des morts et des disparus, elles renforcent le lien entre l'Afrique d'hier et celle d'aujourd'hui. C'est par elles que ce continent construira son avenir.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.