Jean Teulé pour Héloïse, ouille! , publié aux Editions Julliard

teulé
teulé © Radio France

Jean Teulé revisite avec gourmandise les amours tumultueuses d’Héloïse et Abélard dans une version d’une modernité ébouriffante.

En l’an 1118, le célèbre théologien Pierre Abélard est sollicité par un influent chanoine pour parfaire l’éducation de sa ravissante nièce, Héloïse.

D’une réputation irréprochable, Abélard n’a qu’une seule et unique maîtresse : la dialectique. Mais les charmes irrésistibles d’Héloïse s’apprêtent à lui faire découvrir une dimension jusqu’alors inconnue : l’amour fou, quel que soit le prix à payer. Le plus grand logicien de son temps et sa jeune et brillante élève se laissent alors emporter par une passion au-delà de toute rationalité.

Partant du principe que l’essentiel de l’amour tient dans la rencontre entre deux corps - idée trop souvent occultée par la bienséance, y compris par Héloïse et Abélard, dont la célèbre correspondance n’évoque qu’entre les lignes l’aspect charnel de leur liaison -, Jean Teulé, plus rabelaisien que jamais, s’est donné pour but de combler certaines lacunes. Et qui mieux que ce trouvère d’aujourd’hui pour chanter la folie de ces deux amants éternels ? Qui mieux que lui pour oser s’emparer du couple le plus mythique de l’histoire médiévale et relater, avec la joyeuse obscénité de l’époque, leurs pratiques érotiques ?

Car il en fallait du courage, du talent, de la rage d’écrire pour faire naître un tel texte, transgressif, débridé, ambitieux et pétri de l’amour de ces deux amants légendaires, à jamais enlacés dans le même tombeau du Père-Lachaise. Grâce à cette version punk de la romance d’Héloïse et Abélard, Jean Teulé nous met en bouche un amour qui touche au divin, et nous fait, à nous, simples mortels, entrevoir l’absolu.

Jean Teulé est l’auteur de quinze romans, parmi lesquels, Je, François Villon (prix du Récit biographique) ; Le Magasin des suicides (traduit en dix-neuf langues) a été adapté en 2012 par Patrice Leconte en film d’animation ; Darling a également été porté sur les écrans, avec Marina Foïs et Guillaume Canet ; Mangez-le si vous voulez a d’abord été mis en scène pour le Festival off d’Avignon puis repris au théâtre Tristan-Bernard en 2014 ; Charly 9 s’est joué en avril 2014 à l’Opéra-Théâtre de Metz ; Les Lois de la gravité, déjà adapté au cinéma en 2013 par J.-P. Lilienfeld sous le titre Arrêtez-moi !, avec Miou-Miou et Sophie Marceau, se jouera à partir du mois de février 2015 au Théâtre Hébertot ; Le Montespan (prix Maison de la presse et Grand Prix Palatine du roman historique), Longues peines et Fleur de tonnerre sont également en cours d’adaptation cinématographique. Quatre de ses romans ont été adaptés en bande dessinée. La totalité de l’œuvre romanesque de Jean Teulé est publiée aux éditions Julliard.

Alain Cadéo , pour Zoé , publié au Mercure de France

cadéo
cadéo © Radio France

Depuis que Zoé et moi échangeons nos écrits, j’ai la bonne impression d’avoir brisé ma solitude. Elle est, avec son écriture ronde, une petite boule de tendresse et d’originalité versée dans le café noir de ma mélancolie. Quand je vais à la boulangerie, c’est désormais un réconfort de la voir exister au milieu des autres. Plus personne ne fait attention à moi. On ne me regarde plus de travers. Je suis enfin un vrai client, un habitué. Notre minute est devenue quart d’heure. Elle joue, rien que pour moi, son numéro parfait de boulangère. Henry vit retiré dans une espèce de fort isolé au bout d’une piste de dix kilomètres. Tous les deux jours, le vieil homme se rend au village voisin pour acheter son pain. C’est à la boulangerie qu’il rencontre Zoé, la jeune vendeuse de dix-huit ans. Au fil du temps, une curiosité réciproque et une complicité muette s’installent entre eux. Chacun est intrigué par l’autre, au point qu’un dialogue épistolaire et presque clandestin s’instaure : Zoé glisse des petits billets dans les miches de pain qu’achète Henry auxquels il répond avec une constance sans faille.

Nicolas Reeves , pour La maison, la ville et les gens , publié aux Editions du Passage

reeves
reeves © Radio France

Dans La maison, la ville et les gens Jean-Nicolas Orhon troque sa caméra contre une plume pour nous livrer, sous la forme d’un carnet de voyage et tournage rétrospectif, son expérience et ses réflexions de documentariste, de citoyen, d’homme. En parallèle, le chercheur Nicolas Reeves, qui a accompagné Jean-Nicolas Orhon dans plusieurs de ses voyages, nous livre une réflexion marquante et parsemée d’anecdotes, sur les solutions trouvées par les habitants pour réussir à vivre ensemble dans un espace restreint aux ressources limitées.

Au fil de plus de 150 photographies couleur prises au fil des voyages, le lecteur entre dans le quotidien des habitants de onze bidonvilles à travers le monde.

La maison, la ville et les gens s’inscrit à contre-courant du misérabilisme entourant habituellement ce sujet très médiatisé, mais souvent stéréotypé. Cet ouvrage traite de la résilience des individus et de la capacité des collectivités à s'adapter à un monde hostile. Malgré un contexte d’extrême pauvreté, les habitants des bidonvilles assurent la transmission et la continuité de leur culture, de l’ADN de leur société et de leur identité, à l’encontre de l’image de chaos inhumain dont est souvent affublé leur lieu de vie.

Et les chroniques des libraires :

Antoine Boussin , de la librairie Richer , à Angers , pour « Les Forêts de Ravel » , un roman de Michel Bernard , publié aux Editions La Table Ronde

Maurice Ravel a été recalé au service militaire « chétif ,maigre et faible »,il en garde une amertume. Mais 20 ans plus tard alors qu’il compose son Trio en la majeur, il rejoint engagé volontaire le front de Verdun.Fasciné par les paysages et les forêts ,on le suivra de Bar le Duc à Verdun, de Paris à Vienne ,de Collioure à Monfort –l’Amaury sur les lieux de la composition de ses plus grandes œuvres et des différents épisodes de sa vie.

Déborah Damblon , de la librairie La Licorne , à Bruxelles , pour « Dieu s’amuse » , un poche de Michel Lamber t, publié aux Editions Espace Nord

Cela peut arriver n’importe où. Dans le froid et la pluie d’hiver. Par une chaude après-midi d’été. En pleine ville. Au bord de la mer. Tout près d’un casino ou encore un jour de carnaval où tous déambulent, parfaitement méconnaissables... Soudain quelqu’un vous bouscule et vous voilà nez à nez avec l’être qui a détruit votre existence: le rival qui vous a pris votre fiancée, le père qui ne vous a pas aimé, la maîtresse que vous avez rejetée. Vous brûlez d’en venir aux mains. Mais non, vous pressentez que tout se jouera autrement. Neuf nouvelles en forme de déambulations sur le thème des retrouvailles.

Manon Trépanier , de la librairie Alire , à Longueuil , pour « Quatre héroïnes sur un fil » , un livre jeunesse d’Angèle Delaunois et Christine Delezenne , publié aux Editions Bayard

Avec amour et dévotion pour la culture classique, mes professeurs du primaire nous ont ouvert la porte des mythologies classiques. Toutes les élèves de ma classe attendaient avec impatience le moment où mademoiselle Fraval ou mademoiselle Tessier allaient ouvrir leurs grands livres des merveilles et nous faire entrer dans la magie antique. Dès le début, ce fut pour moi un ravissement qui ne s’est jamais démenti. Les mythologies antiques sont d’une telle richesse, elles sont tellement passionnantes que l’on peut les relire à tout âge et être sûr d’y trouver chaque fois matière à rêver et à réfléchir. En bref : l’auteure traite de 4 figures féminines de la mythologie.

Nathalie Romanens , de la librairie Des Livres et moi , à Martigny, en Suisse , pour« Le Cahier dessiné N°10 : L’exposition » , un beau-livre édité par les Editions Les Cahiers dessinés

Ce cahier donne à voir un panorama de l'art du dessin avec des oeuvres de 67 dessinateurs du XIXe au XXIe siècle : P. Alechinsky, Bosc, Chaval, Copi, V. Hugo, Kamagurka, Mix & Remix, Reiser, Sempé, Topor, etc. Il regroupe des artistes reconnus, des représentants de l'art brut (prisonniers, aliénés, etc.) et des caricaturistes de presse. Accompagne une exposition à la Halle Saint-Pierre (Paris).

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.