Pascale Kramer, Nasser Djemaï, Line Renaud

Des personnes sorties de prison, d’autres en errance, des artistes, des retraités, des woofers, des sans-domicile fixe, des pèlerins en escale vers Saint-Jacques-de-Compostelle, tous réunis sous le même toit ! Comment croire à ce rêve ? Que faire des inévitables conflits, des soucis du quotidien, de la méfiance des riverains ? La romancière Pascale Kramer raconte une utopie qui prend corps dans un lieu unique, l’ancien carmel de Condom. Au milieu des écueils, des crises et des joies, des retraités donnent sens à leur vieillesse, des personnes au RSA s’occupent d’un potager, d’autres qui ont dormi dans la rue peuvent enfin profiter d’une chambre à eux… Tous mangent ensemble, rencontrent des gens du monde entier. Chronique d’un lieu unique qui rend le partage contagieux.

La première fois qu'elle apparaît dans la loge de Line Renaud, au théâtre du Palais-Royal, Jenny n'a pas dix-sept ans. Sous son bras l'énorme dossier dans lequel, depuis son plus jeune âge, elle collectionne tous les articles consacrés à son idole.

Dix ans ont passé, l'ado introvertie a laissé place à une jeune femme ambitieuse et déterminée. Jenny veut devenir l'unique, l'indispensable. Pour plaire à Line, elle s'invente une vie singulière. Pour capter son amour, elle se perd dans un mensonge sans issue. C'est le début d'une incroyable supercherie.

Quatre ans plus tard, Line s'interroge. Comment s'est-elle laissé entraîner dans cet engrenage ? Comment expliquer que ses proches, si attentifs à la protéger, aient pu être abusés à leur tour ? Qui était réellement Jenny ?

Quand Nadir retourne auprès de sa famille après des années d'absence, il plonge dans un univers cauchemardesque. La cité qui l'a vu grandir s'est dégradée, abîmée par la paupérisation, le chômage et l'immobilisme.

Avec une lecture de Fellag, qui actuellement donne son spectacle "Bled Runner" au Théâtre du Rond Point.

Le choix des Librairies:

  • Un coup de cœur de Déborah Danblon, de La Librairie La licorne, à Bruxelles, pour « Histoire du coup de foudre », un essai de Jean-Claude Bologne, publié aux Éditions Albin Michel

On pourrait croire que le coup de foudre est une invention moderne née depuis que l’on n’arrange plus les mariages. Eh bien, si vous lisez Histoire du coup de foudre de Jean-Claude Bologne, vous verrez qu’il n’en n’est rien. Les coups de foudre existent depuis la nuit des temps et croyez-moi, on n’est pas du tout dans des histoires de midinettes, c’est passionnant.

  • Un coup de gueule de Grégoire Courtois, de La Librairie Oblique, à Auxerre sur les livres de développement personnel, et particulièrement sur « Foutez-vous la paix » de Fabrice Midal, publié aux Éditions Flammarion

Pour F. Midal, il faut aller au-delà des injonctions de sagesse et de mieux vivre induites par les ouvrages vantant les mérites de la méditation. D'après lui, cette pratique ne permet pas de devenir plus sage et de gérer son stress, mais d'être libre et d'apprendre à se libérer de sa passivité. ©Electre 2016

  • Un coup de cœur de Florence Bourdin, de La Librairie du boulevard, à Genève, pour « La Suisse est un village », un ouvrage collectif publié aux Éditions de l’aire Collectif

Très bel ouvrage collectif dans lequel 18 écrivains, presque tous suisses, racontent une ville qu’ils aiment et qu’ils connaissent bien. Du Lausannois, Olivier Sillig, qui raconte sa ville à travers des petites scènes à Alain Bagnoud parlant de Sion en y recherchant des traces de son enfance. Ce livre est une multitude de points de vue artistiques sur la Suisse et l’amour des racines.

  • Un coup de gueule de Jérémy Laniel, de La Librairie du Carcajou, à Rosemère, au Québec, sur l’espace de la poésie.

La poésie se porte bien au Québec Emmanuel. Elle est pluriel, dynamique, exaltante et libre, tous sauf marginal et conservatrice. Mais où donc en parle-t-on ? Pourquoi doit-on en parler comme un secret bien gardé? Pourquoi l'espace médiatique et culturel est si peu occupé par elle, comme si ça n'intéressait personne, comme si depuis le bâteau ivre et Ah comme la neige à neigé on avait rien fait d'autre, comme si c'était ringard. Je le vois en librairie, les gens sont réticents de s'y plonger mais lorsqu'ils osent ils reviennent avec dans le regard : une révélation. C'est l'un des rôles des médias de lui redonner l'espace qu'elle mérite et je dis à tous, cette semaine achetez-vous un recueil de poésie!

Programmation musicale:

  • Radio Elvis - La route - PIAS

  • April March - Laisse tomber les filles - Sympathy for the record industry

  • Saule - Delove song - PIAS

  • Saodaj - L'amour oublié - Kadadak Music (Bonus créole)
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.