Suite aux attentats du 22 mars, La Librairie Francophone reçoit, depuis les studios de la RTBF, Bernard Yslaire (Bédéiste, auteur du « Ciel au-dessus de Bruxelles » paru en 2006, sur le thème d’une action terroriste à Bruxelles), Alain Berenboom (avocat et auteur de « Monsieur Optimiste », prix Rossel 2013). Depuis les studios de France Inter : Patrick Roegiers (belge installé à Paris, auteur cette année de « L’autre Simenon » paru chez Grasset) et Isabelle Spaak (écrivaine belge, auteure de « Une allure folle » paru aux éditions des Equateurs).

Bernard Hilaire , auteur du "Ciel au-dessus de Bruxelles" , publié aux Editions Futuropolis

hilaire
hilaire © Radio France

Soixante ans après la Shoah, trois jours avant le début de la guerre en Irak, Jules Engell Stern rencontre Fadya. Il est juif khazar, elle est beur, islamiste. Lui est de passage à Bruxelles, cherche son frère, attend sa sœur. Elle, prépare un attentat suicide au milieu d’une manifestation pacifiste. Jules invite Fadya dans sa chambre, au Hilton, 25e étage avec vue sur le ciel, au-dessus de Bruxelles. Contre toute attente, elle accepte.

Alain Berenboom , auteur de "Monsieur Optimiste" , publié chez Genèse Editions

optimiste
optimiste © Radio France

Un excellent remède contre la morosité…

Des années vingt aux années soixante, le récit nostalgique et picaresque d’un émigré polonais à Bruxelles.

Quand le narrateur entreprend, dix ans après la mort de son père, de ranger les archives familiales, il découvre petit à petit que le “brave” pharmacien de Bruxelles, a traversé, tel un Don Quichotte des temps modernes, bien des aventures, rencontré bien des obstacles, connu bien des dangers, dont il s’est sorti avec la plus efficace des potions magiques, l’optimisme, la vraie étoffe des héros !

Patrick Roegiers , auteur de "L'autre Simenon" , publié aux Editions Grasset

simenon
simenon © Radio France

Frère cadet de Georges Simenon, Christian fut élevé à ses côtés par une mère bigote qui le chérissait et traitait son aîné d'incapable.Proie idéale pour le rexisme, parti d'extrême-droite fondé en Belgique par Léon Degrelle, braillard intarissable, Christian s'égara dans la collaboration et participa activement à une effroyable tuerie.De son côté, Georges menait la vie de château en Vendée. Livres à succès, femmes et films. Comment se défaire de ce frère encombrant qui allait salir sa réputation? Christian, se sachant condamné à mort, s'engagea dans la Légion et disparut sans laisser de traces ...Portrait croisé de deux êtres au destin opposé, L'autre Simenon est un roman à double face, où la mise en lumière de l'un révèle la part d'ombre de l'autre. C'est aussi le portrait d'une époque. Un tableau de faits troublant, porté par une langue implacable, qui parle du passé pour mieux dire le présent.

Isabelle Spaak , pour "Une allure folle" , un roman publié aux Editions Equateurs

spaak
spaak © Radio France

Une femme part sur les traces de sa grand-mère, Mathilde, et de sa mère, Annie, deux personnagees à l'allure folle et à la joie de vivre épatante, qui furent mises à l'index de la société. À l'aide de photos et de lettres, la narratrice mène une enquête édifiante. Derrière les mauvaises réputations, les hommes, les fêtes et les scandales, elle découvre de vraies héroïnes. Entre réalité et fiction, faux-semblants, mensonges et vrais sentiments, les retournements de situation se succèdent. Ils nous emportent au galop entre la Belgique, la France et l'Italie. Une histoire de femmes libres où la comédie tient le bras à la tragédie jusqu'à un point inconcevable.

... Et Maylis de Kérangal , pour "Un chemin de table" , un récit publié aux Editions du Seuil

Brasserie parisienne, restaurant étoilé, auberge gourmande, bistrot gastronomique, taverne mondialisée, cantine branchée, Mauro, jeune cuisinier autodidacte, traverse Paris à vélo, de place en place, de table en table. Un parcours dans les coulisses d’un monde méconnu, sondé à la fois comme haut-lieu du patrimoine national et comme expérience d’un travail, de ses gestes, de ses violences, de ses solidarités et de sa fatigue. Au cours de ce chemin de tables, Mauro fait l’apprentissage de la création collective, tout en élaborant une culture spécifique du goût, des aliments, de la commensalité. A la fois jeune chef en vogue et gardien d’une certaine idée de la cuisine, celle que l’on crée pour les autres, celle que l’on invente et que l’on partage.

Et les chroniques des libraires:

Nathalie Romanens , de La Librairie Des livres et moi , à Martigny, en Suisse , pour « Petit dictionnaire insolite des expressions gourmandes » , un poche de Pascale Perrier , publié aux Editions Larousse

Saviez-vous que «manger la grenouille» peut aussi signifier «partir avec la caisse» ? Et connaissez-vous le sens d’expressions comme «manger son chapeau», «on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre» ou «faire ses choux gras» ? Venez donc goûter aux saveurs de ces expressions plus délicieuses les unes que les autres. Ce recueil, enrobé de mots gourmands et mitonné à point, retrace les origines croustillantes et le sens caché d’expressions relevant du domaine culinaire, évoquant ainsi la richesse de la langue française.

Jérémy Laniel , de La Librairie Carcajou , à Rosemère, au Canada , pour « Le petit voleur » , un roman de Robert Lalonde , publié aux Editions Boréal

Novembre 1898. À la gare de Melikhovo, Anton Tchékhov prend le train. Il se dirige vers l’ouest. Il traverse la Russie, la Pologne, l’Allemagne. Il s’arrête d’abord à Paris, puis à Nice, où le climat de la Côte d’Azur saura peut-être apaiser l’incendie qui brûle ses poumons.

Au même moment, le petit Iégor quitte la steppe où il a grandi pour aller retrouver le maître, à Melikhovo. Celui-ci a répondu à la lettre qu’il lui avait écrite en y joignant un conte de son cru. Le maître a trouvé le conte point trop mauvais et a prodigué quelques conseils à l’apprenti-écrivain, assortis d’une réflexion sur la solitude de celui qui consacre sa vie à l’écriture. Le gamin y a vu une invitation à venir vivre à ses côtés.

Après un voyage plein de surprises, au nombre desquelles il faut compter l’amour, Iégor arrivera sans prévenir devant la demeure que l’auteur aura déjà délaissée.

De ce rendez-vous manqué, Robert Lalonde tire un bref roman tout empreint de la personnalité du grand écrivain russe. Il s’intéresse surtout au lien qui unit maître et disciple, tentant de discerner ce qui est transmis, reçu, donné ou volé dans une telle relation.

Après avoir fait de Marguerite Yourcenar ou de Gustave Flaubert des personnages de fiction, Robert Lalonde rend ici un bouleversant hommage à son cher Tchékhov.

Annick Dor , de La Librairie de La Mazerine , à La Hulpe, en Belgique , pour « Love story à l'iranienne » , une bande-dessinée de Jane Deuxard , dessin et couleurs de Deloupy , publiée aux Editions Delcourt

Les jeunes Iraniens rêvent-ils encore d’en finir avec le régime ? Comment se rencontrer dans cette société qui ne le permet jamais ? Comment flirter ? Comment choisir sa femme ou son mari ? Malgré la tradition, malgré le régime. Des journalistes ont interviewé clandestinement de jeunes Iraniens pour donner un éclairage politique et social. Comment échapper à la police pour vivre sa love story

En 2009, le gouvernement iranien a organisé la stricte séparation des hommes et des femmes dans l'espace public et interdit les rencontres entre hommes et femmes n'ayant pas de relation familiale. Cette bande dessinée propose un état des lieux de la jeunesse iranienne contrariée par ce régime totalitaire.

Grégoire Courtois , de La Librairie Obliques , à Auxerre , pour « Le Monde des contrées : l'œuvre de Jacques Abeille » , un essai de Eric Darsan , publié aux Editions Tripode

Au milieu des années 70, à la manière d’un rêve, Jacques Abeille s’engageait dans l’exploration d’un monde imaginaire en écrivant un roman : Les Jardins statuaires. Depuis, de livre en livre, s’élabore l’univers extraordinaire des Contrées, avec ses règles et ses fantasmagories.

Vingt artistes sérigraphes contemporains nous proposent leur propre perception du roman culte de Jacques Abeille, Les Jardins Statuaires , tandis qu’Éric Darsan, ancien libraire et historien de formation, nous offre une présentation générale des principaux éléments qui forment le cycle des Contrées.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.