Laurent Mauvignier , pour "Autour du Monde" , publié auxEditions de Minuit.

mauvignier
mauvignier © Radio France / mauvignier

Rencontrer une fille tatouée au Japon ; sauver la vie d’un homme sur un paquebot en mer du Nord ; nager avec les dauphins aux Bahamas ; faire l’amour à Moscou ; travailler à Dubaï ; chasser les lions en Tanzanie ; s’offrir une escapade amoureuse à Rome ; croiser des pirates dans le Golfe d’Aden ; tenter sa chance au casino en Slovénie ; se perdre dans la jungle de Thaïlande ; faire du stop jusqu’en Floride.

Le seul lien entre les personnages est l’événement vers lequel tous les regards convergent en mars 2011 : le tsunami au Japon, feuilleton médiatique donnant à tous le sentiment et l’illusion de partager le même monde. Mais si tout se fond dans la vitesse de cette globalisation où nous sommes enchaînés les uns aux autres, si chacun peut partir très loin, il reste d’abord rivé à lui-même et à ses propres histoires, dans l’anonymat.

Raphaël Aubert , pour "Cet envers du temps" , publié aux Editions de l'Aire

aubert
aubert © Radio France

Avec Cet envers du temps , Raphaël Aubert nous donne un nouveau volume de son Journal. On y retrouve ce qui avait conquis les lecteurs de Chronique des treize lunes , en 2009. Une attention extrême aux êtres et aux choses. En témoin toujours fraternel et passionné, Raphaël Aubert, une fois encore, déroule le grand récit du monde. Le sien, qui est aussi le nôtre. Il y convoque ses admirations ; il nous communique sa passion pour les écrivains et les artistes qu’il révère. On y croise André Malraux, Louis Aragon, Philippe Jaccottet, Pablo Picasso. On suit l’auteur à Venise, à Paris et dans le Midi. Raphaël Aubert nous fait partager ce qui l’aide à vivre, l’écriture et l’art, la nature et les animaux. Ecrire pour Raphaël Aubert, c’est toujours aller au-delà des apparences afin de donner sens au monde et à l’aventure de vivre.

Vous pourrez aussi entendre la deuxième partie de l'entretien avec Marcel Gotlib , pour "J'existe, je me suis rencontré" , publié auxEditions Dargaud et "Gotlib et toutes ces sortes de choses..." , publié aux Editions Fluide Glacial , à l'occasion de ses 80 ans célébrés cet été. Et pour réécouter la première partie, c'est ici:

Et les chroniques des libraires:

Déborah Damblon , de la librairie "La Licorne" , àBruxelles , pour "Les contes de A à Z" , un livre jeunesse de Françoise Rogier d'après Charles Oerrault, Jacob et Wilheim Grimm, Joseph Jacobs, publié auxEditions A pas de loups

Un abécédaire dans lequel sont décrits les personnages d'une douzaine de contes classiques, avec des extraits. Les illustrations rappellent l'atmosphère sombre et cruelle des contes avec la technique de la carte à gratter.

Grégoire Courtois , de la librarie "Obliques" , à Auxerre , pour"Il était une fois Peau d'âne" , un Beau-Livre d'Emmanuel Pierrat etRosalie Varda , publié auxEditions La Martinière .

Ce livre est une promenade subjective dans le film Peau d’âne, écrit et réalisé par Jacques Demy et mis en musique par Michel Legrand, pour partager ce conte encore et encore avec des amis, des enfants petits et grands et des cinéphiles, pour que de nouvelles générations le découvrent…

Documentaire sur le film Peau d'âne écrit et réalisé par Jacques Demy et adapté du conte de Charles Perrault. Cet ouvrage propose de découvrir les chansons, les textes, les personnages, les acteurs, les scènes, les costumes...

Manon Trépanier , de la librairie "Alire" , à Longueuil, au Québec , pour "La vie sur Mars" , un roman deMarie-Sissi Labrèche , publié auxEditions Léméac

Nous sommes en 2035. Neil est un jeune drop-out montréalais, fils de Fédora, qui l'a élevé pratiquement seule, et de Christian, un astronaute français en mission sur Mars depuis longtemps. Neil doit se rendre à Raon-l'Étape, en Lorraine : sa mère y a été retrouvée morte dans la maison ancestrale où le grand-père collectionnait mille antiquités léguées à Christian. Accompagné de sa fidèle Rosaline, harcelé par la trop intense Rita-Adèle, Neil se gave d'anxiolytiques pour affronter l'épreuve, d'autant plus que Fédora, écrivaine connue, a laissé un manuscrit dont les révélations le troublent. Entre ses allées et venues chez le croque-mort, il est étonné de lire son histoire - celle de sa conception, de sa naissance, de sa petite enfance avec ses parents, des visites chez son grand-père en France -, puis il hésite à continuer quand il découvre la vérité sur son astronaute de père. En langage cinématographique, on parlerait d'une comédie dramatique. En littérature, ça s'appelle un bonheur de lecture. Avec ce quatrième roman, Marie-Sissi Labrèche prouve qu'elle a le don d'aborder des sujets graves avec humour ; elle propose une histoire sur la famille, le mensonge et la culpabilité, mais aussi sur les différences culturelles et sociales. Personnages truculents, intrigue fertile en rebondissements, plume vive : La vie sur Mars n'épargne personne... Et c'est loin d'être triste !

Céline Besson , de la librairie "L'étage" , à Yverdon-les-Bains, en Suisse , pour Anima , un poche deWajdi Mouawad ,

publié chezEditions Babel / Actes Sud

Nous sommes en 2035. Neil est un jeune drop-out montréalais, fils de Fédora, qui l'a élevé pratiquement seule, et de Christian, un astronaute français en mission sur Mars depuis longtemps. Neil doit se rendre à Raon-l'Étape, en Lorraine : sa mère y a été retrouvée morte dans la maison ancestrale où le grand-père collectionnait mille antiquités léguées à Christian. Accompagné de sa fidèle Rosaline, harcelé par la trop intense Rita-Adèle, Neil se gave d'anxiolytiques pour affronter l'épreuve, d'autant plus que Fédora, écrivaine connue, a laissé un manuscrit dont les révélations le troublent. Entre ses allées et venues chez le croque-mort, il est étonné de lire son histoire - celle de sa conception, de sa naissance, de sa petite enfance avec ses parents, des visites chez son grand-père en France -, puis il hésite à continuer quand il découvre la vérité sur son astronaute de père. En langage cinématographique, on parlerait d'une comédie dramatique. En littérature, ça s'appelle un bonheur de lecture. Avec ce quatrième roman, Marie-Sissi Labrèche prouve qu'elle a le don d'aborder des sujets graves avec humour ; elle propose une histoire sur la famille, le mensonge et la culpabilité, mais aussi sur les différences culturelles et sociales. Personnages truculents, intrigue fertile en rebondissements, plume vive : La vie sur Mars n'épargne personne... Et c'est loin d'être triste !

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.