Fabrice Lo i, pour "Pirates" , publié aux Editions Gallimard

pirates
pirates © Radio France

Tony Palacio, forain, trompettiste de jazz, quitte la loterie familiale et monte à Marseille. Entre survie et petits trafics, il y rencontre Max Opale, un ancien militaire devenu expert en balistique. Tour à tour ami, mentor et rival, Max Opale initie Tony à la violence dans une enquête liée aux pirates de Somalie. Et avec Awa, femme d’Opale et soprano sud-africaine, Tony Palacio vivra un singulier duo... Plus encore : Awa lui apprendra que tous les mondes ne se valent pas. Au-delà du destin tragique de Tony, homme libre, Pirates dessine un portrait de Marseille, ville splendide, tendre et brisée, et des infortunés d’ici et d’ailleurs. C’est aussi le récit d’un mystère africain, et des conflits contemporains, aux guerres fragmentées qui prospèrent sur l’oubli et le mensonge. Un roman sur nos idéaux, et sur les liens qui unissent musique, poésie et politique.

Jacques Higelin , pour "Je vis pas ma vie, je la rêve" , publié aux Editions Fayard

higelin
higelin © Radio France

J’entendais ma grand-mère chanter dans le jardin. Elle avait une voix délicieuse. Après le boulot, mon père se mettait au piano et nous accompagnait. Plus tard dans la soirée, avant d’éteindre la lumière, il nous racontait des histoires, à Paulo et à moi. Je m’endormais au son de l’harmonica de mon papa. C’est drôle... Pendant des années, j’ai joué un air de guitare à Izïa et chanté au pied de son lit pour l’aider à s’endormir. Cinquante ans après son premier enregistrement ; quarante ans après la déflagration rock de BBH ; trente ans après son gigantesque spectacle de Bercy, Jacques Higelin se raconte. Et raconte ceux qui comptent pour lui. La naissance dans la guerre, la découverte du jazz puis du théâtre, le service militaire en Algérie, les spectacles expérimentaux avec Brigitte Fontaine, la vie en communauté, la drogue, la tornade du rock, les années dans la dèche, les grandes mises en scène, les peurs et les bonheurs, les voyages, les enfants... Un chemin de liberté folle et de découvertes permanentes, sur lequel on croise, entre autres, des cascadeurs, le guitariste Henri Crolla, Moustaki, Peter Brook, Jacques Canetti, un conteur de Marrakech, Trenet, Jacno ou Barbara. Ce voyage, Jacques Higelin le fait aux côtés de la journaliste Valérie Lehoux, critique à Télérama et auteur d’une biographie de Barbara (Fayard). Leur récit musarde sans cesse entre passé et présent, reflet de la personnalité d’un homme qui se promène dans la vie sans se soucier du temps.

Douna Loup , pour "L'oragé" , publié au Editions Mercure de France

L'oragé
L'oragé © Radio France

Antanarivo, 1920. Rabe, orphelin d'une famille princière déchue, gagne de petites sommes en travaillant la dentelle. Il est feuilletoniste à l'occasion. À presque vingt ans, il rencontre Esther, poétesse de dix ans son aînée. Ils forment alors un pacte : veiller sur l'œuvre de l'autre. Ce roman s'inspire de deux figures majeures de la littérature malgache, Jean-Joseph Rabearivelo et Esther Razanadrasoa, dite Anja-Z. L'écriture de Douna Loup recrée les audaces et les richesses nées du va-e-t-vient d'une langue à l'autre, du français imposé à la poésie hova. D'enthousiasmes en créations, Rabe, Esther et leurs amours successifs nous interrogent sur la liberté des sentiments, la liberté d'expression, la liberté absolument.

Et le choix des libraires:

Laura Sanchez , de La Librairie du Boulevard , à Genève, en Suisse , pour « Le Mur Grec » , un roman de Nicolas Verdan aux EditionsBernard Campiche

L'histoire de la construction d'une frontière de barbelés à la frontière entre la Grèce et la Turquie. Ce roman est le fruit de deux ans d'investigation en Thrace orientale et à Athènes, et de rencontres avec les membres de l'agence européenne de la lutte contre l'immigration clandestine, de la police grecque et des réseaux de prostitution.

Annick Dor de La Librairie de La Mazerine , à La Hulpe, en Belgique , pour «Accompagner ses parents vieillissants », un essai de__ Magali Debost , publié aux Editions Médecine & Hygiène

Conjoint, fils ou fille, petite-fille ou petit-fils, neveu ou nièce, éventuellement même frères ou soeurs ou tout simplement amie ou ami : vous êtes proches de quelqu’un qui prend de l’âge, dont la santé décline, qui a besoin d’un peu d’aide, de beaucoup ou qui doit même envisager l’entrée en institution de plus ou moins long séjour. Seul(e) face à cette situation, ou pas forcément d’accord avec les autres membres de son environnement, vous vous questionnez sur ce qu’il convient de faire. Comment agir au mieux des intérêts de quelqu’un, parfois même malgré lui ? Comment décrypter certains signes qui nous sont jusque-là inconnus ? Quels sont les éléments de la prise de décision dont il faut tenir compte ? Quels sont les dangers pour son proche, pour soi-même ? Cet ouvrage ne peut envisager de répondre à toutes les situations, mais il espère mettre à disposition, par le biais du regard double de son auteur, à la fois acteur et usager, quelques clefs utiles, des points de repère, un éclairage du monde parfois obscur de l’institution. Il est une aide à la décision, un guide sous forme d’abécédaire pour cheminer un peu plus sereinement sur la voie difficile de la dépendance et dans le rôle ardu de «proche aidant» ou d’accompagnant.

Grégoire Courtois , de La Librairie Obliques , à Auxerre, pour « Anya et Tigre Blanc », un album jeunesse de Fred Bernard , avec des Illustrations de__ François Roca , publié aux Albin Michel Jeunesse

Dans un pays enneigé, où règne un roi dur et injuste, sévit une terrible malédiction qui frappe les enfants nés la même année que l’unique héritier. Les uns après les autres, année après année, les enfants disparaissent… et on n’entend plus jamais parler d’eux.

Anya fait partie de cette génération perdue. Privée de son frère jumeau, enlevé bébé, la jeune fille grandit en compagnie de son tigre blanc, la rage au cœur. Menacée, elle est bien décidée à affronter le danger lorsque celui-ci se présentera. Un jour, enfin…

Il sera question d’une sorcière aux yeux blancs qui crache le feu, d’une prémonition qui scelle les destins, d’une évasion et d’une révolte menée par une armée d’animaux sauvages…

Manon Trépanier deLa Librairie Alire , à Longueuil, auCanada ,« Je suis la fille du baobab brûlé », un recueil de poésie deRodney Saint-Éloi de Rogé , publié aux Editions Mémoire d’Encrier

Je suis la fille du baobab brûlé métisse voix, routes et identités. D’un bout à l’autre, résonne d’une coulée cette parole libérée des miroirs et des compromis. La fille du baobab cherche son visage, son corps et son chemin dans le déferlement d’une écriture sans concession.

Les liens

Page Facebook d'Emmanuel Khérad

Twitter d'Emmanuel Khérad

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.