Tour d'horizon de la littérature francophone autours d'Emmanuel Khérad : on parle cette semaine d' "Hiver à Sokcho", "La cuisine coréenne", "Cannibales", "Hergé mon ami"…

Présentation de l'éditeur : À Sokcho, petite ville portuaire proche de la Corée du Nord, une jeune Franco-coréenne qui n’est jamais allée en Europe rencontre un auteur de bande dessinée venu chercher l’inspiration depuis sa Normandie natale. C’est l’hiver, le froid ralentit tout, les poissons peuvent être venimeux, les corps douloureux, les malentendus suspendus, et l’encre coule sur le papier, implacable : un lien fragile se noue entre ces deux êtres aux cultures si différentes. Ce roman délicat comme la neige sur l’écume transporte le lecteur dans un univers d’une richesse et d’une originalité rares, à l’atmosphère puissante.

Présentation de l'éditeur : Véritable star en Corée du Sud, Fabien Yoon est un jeune Parisien habitant Séoul. Acteur, animateur d’émissions de cuisine et ceinture noire de taekwondo, il est passionné par la gastronomie de son pays d’adoption…

En 80 recettes, il nous initie aux plats traditionnels et à la cuisine fusion en vogue auprès de la jeunesse coréenne. Il nous livre ses conseils et astuces pour réussir les meilleurs banchan, les bibimbap les plus savoureux… mais aussi le bulgogi ou la dubu pizza, une recette exclusive pour les amateurs de K-pop !

À travers des anecdotes sur la culture du pays, ses plus belles expériences culinaires, les bonnes manières de table, ses visites aux marchés, sa participation au phénomène Cookbang qui s’installe sur toutes les chaînes de télévision coréennes, il nous fait partager son amour pour le pays du Matin calme.

  • Régis Jauffret, pour Cannibales, publié aux Éditions du Seuil

Présentation de l'éditeur : Noémie est une artiste peintre de vingt-quatre ans. Elle vient de rompre avec Geoffrey, un architecte de près de trente ans son aîné avec qui elle a eu une liaison de quelques mois. Le roman débute par un courrier d’elle adressé à la mère de cet homme pour s’excuser d’avoir rompu. Un courrier postal plutôt qu’un courrier numérique qu’elle craindrait de voir piraté. Une correspondance se développe entre les deux femmes qui finissent par nouer des liens diaboliques et projeter de dévorer Geoffrey. Les deux femmes sont des amoureuses passionnées. La vieille dame a donné à son fils le prénom du seul homme qu’elle ait jamais aimé, mort accidentellement avant son mariage. Noémie est une « collectionneuse d’histoires d’amour », toujours à la recherche de l’idéal tandis que Geoffrey s’efforce sans succès d’oublier cette amante qu’il a adorée. Un sauvage roman d’amour.

  • Michel Serres, pour Hergé mon ami, publié aux Éditions du Pommier et Éditions Moulinsart

Présentation de l'éditeur : Sous la forme d’une humble monnaie, ce livre veut rendre à Hergé une partie des trésors qu’il m’a donnés : enchantement de l’enfance, rêves de jeunesse, méditations pendant l’âge mur et cette belle amitié dont je crois que, comme son œuvre, elle n’aura pas de fin. » Ces études et portraits, parus en 2000, reviennent augmentés de nouveaux textes et de photos émouvantes ! La mise en pages a été entièrement repensée. Voici comment Michel Serres évoque les textes qui manquaient : « Il me parut qu’il en manquait au moins deux, l’un, facile à écrire, sur l’histoire générale de l’œuvre et des contemporains ethnologues, dont l’évolution, parallèle à celle de Georges Remy, le disculpe vite de certaines critiques perfides ; l’autre, difficile, impossible même à rédiger, sur l’amitié, la nôtre en particulier. Comme tels étaient le titre du livre et la réalité, je ne pouvais pas ne pas la confesser. Je m’y essayai, le lecteur trouvera sa véracité voilée par une émotion retenue.

BONUS | Réécoutez le reportage réalisé par Emmanuel Khérad au Musée Hergé de Louvain-la-Neuve, en Belgique, avec le spécialiste de l’œuvre d’Hergé, auteur et commissaire du musée, Dominique Maricq. Il a été diffusé la première fois dans la Librairie Francophone du 23 avril 2016

Le choix des Libraires

  • Un coup de cœur d’Athanasse Sougarev, de La Librairie Colibri, de Sophia, en Bulgarie, pour l’œuvre de Frédéric Beigbeder dont il a publié plusieurs romans en Bulgarie

  • Un coup de gueule d’Annick Dor, de La Librairie de La Mazerine, à La Hulpe, en Belgique, sur la prolifération de romans « feel good » au détriment des premiers romans. Et un conseil pour Le modèle, un roman de Manuel Capouet, aux Editions Diagonale.

Présentation de l'éditeur : Jacques, 27 ans, s'installe à Tokyo grâce à une bourse de recherche pour travailler sur un modèle de simulation climatique. De plus en plus accaparé par le travail, jusqu'à la fusion avec sa propre machine, qu'il nomme Scylla, il tente de comprendre les codes et les rituels de la société japonaise.

  • Un coup de gueule de Florence Bourdin, de La Librairie Mot de passe, à Neuchâtel, en Suisse, pour Qu'est-ce qui rend heureux ?, un livre-jeunesse de Marie-Agnès Gaudrat, avec des Illustrations de Carme Solé Vendrell, publié aux Éditions Les Arènes

Présentation de l'éditeur : Une question sur le sens de la vie posée sur le rabat, deux réponses envisageables en image sur la double page à ouvrir : un livre sur l'apprentissage du bonheur

  • Un coup de cœur de Jérémy Laniel, de La Librairie Carcajou, à Rosemère, au Canada, pour Et si la beauté rendait heureux, un essai de Pierre Thibault et François Cardinal, publié aux Éditions La Presse

Présentation de l'éditeur : La beauté attire le regard. Elle fascine. La beauté des gens, mais aussi celle des lieux, des maisons, des rues et des villes. Il est étonnant de constater la force de l'émotion vécue devant un paysage à couper le souffle, dans une maison superbe ou sur une place publique ouverte et accueillante. Et si la beauté rendait heureux? Si elle était nécessaire au bonheur? C'est la conviction que partagent l'architecte Pierre Thibault et le journaliste François Cardinal. Ils en font la démonstration dans un dialogue pénétrant qu'ils mènent dans cinq lieux où beauté et bonheur se côtoient et se nourrissent. Quatre de ces espaces ont été créés ou aménagés par Pierre Thibault. Le cinquième, Copenhague, est une ville réputée pour son innovation en architecture et design urbain. Ce livre inspirant donne envie de côtoyer la beauté au quotidien et de bâtir un environnement où l'on puisse se poser, se réjouir et vivre ensemble.

La programmation musicale

  • Lescop – David Palmer

  • Magic System – Sweet Fanta Diallo

  • Sarah Maison – Western Arabisant

  • Bonus musical Créole: Alain Péters – Rest’la Maloya -

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.