Olivier Adam , pour "La renverse" , publié aux Editions Flammarion

adam
adam © Radio France /

Antoine, 25 ans, employé de librairie en Bretagne, apprend la mort de Jean-François Laborde: personnalité politique célèbre, ancien maire et ancien ministre, sa carrière avait été entachée dix ans plus tôt par une affaire de viols et d'abus sexuels à laquelle la mère d'Antoine, Cécile Brunet, avait été mêlée. Obligé de se replonger dans ce trouble passé, Antoine devient acteur de sa propre vie.

Khadi Ahne , pour "Demain, si Dieu le veut" , publié aux Editions Joëlle Losfeld

khadi
khadi © Radio France /

C'est l'histoire d'un jeune Sénégalais emprisonné pendant des années dans une geôle de Dakar pour avoir tué en représailles l'assassin – un commerçant chinois – de son frère. L'histoire d'une vie brisée, faite de pénitence, celle d'un homme singulier, complexe, que l'amour fraternel et le contexte économique poussent au meurtre. Sa grande admiration pour son frère, la relation difficile à sa mère, l'homosexualité, l'envie de vengeance, le poids de la culpabilité et enfin l'amour sont autant d'éléments qui composent ce roman «politique» et audacieux.

Et une déambulation avec Denise Bombardier dans le Casino de Montréal pour"Jackpot: plaisirs et misères du jeu" , publié aux Editions Les Editions de l'Homme (Canada) / Fayard (Europe)

jackpot
jackpot © Radio France /

Après avoir fréquenté des casinos partout sur la planète, Denise Bombardier pose un regard critique – mais aussi enthousiaste – sur ces temples modernes du dieu Argent et ceux qui les fréquentent. Ce ne sont pas les victimes du jeu pathologique qui retiennent son attention, mais tous les joueurs à la recherche d'évasion, d'émotions fortes, voire de poussées d'adrénaline toujours plus intenses. Dans cet essai surprenant et dérangeant, celle qui se qualifie de joueuse d'expérience réfléchit aux problèmes de société que soulève le jeu et partage la passion que lui inspire cette activité controversée.

ET LE CHOIX DES LIBRAIRES:

Stéphanie Gaou , de La Librairie Les Insolites , à Tanger, au Maroc , pour " Et ton absence se fera chair", un roman de Siham Bouhlal , publié auxEditions Yovana Le premier roman de Siham Bouhlal nous fait voyager autour des thématiques universelles de l'amour, du deuil et de la nostalgie. L'auteure nous livre ses sentiments, bruts, fruits d'un vécu, d'un amour passionné et d'une blessure à jamais ouverte. Avec l'issue tragique comme axe d'une narration magistrale, Siham Bouhlal nous plonge dans l'intimité de sa relation fusionnelle avec feu Driss Benzekri, personnalité politique marocaine de renommée internationale, homme follement aimé avant tout. Elle nous livre bien davantage qu'un chant de tristesse ou qu'un cri de colère contre l'injustice fondamentale de sa perte : son intolérable deuil s'entremêle à la chronique poétique, sensuelle et envoûtante d'un amour qui déplaçait les montagnes.Nathalie Romanens , deLa Librairie Des livres et moi , à Martigny, en Suisse , pour "Malgré la neige" , un recueil de poèsie deJulie Delaloye , publié chez Cheyne Editeur L'auteure, également médecin, traduit dans ces courtes proses la fugacité du temps, les manifestations sonores, lumineuses, tactiles de la nature, le mouvement des corps, le passage des jours, la marche d'un homme, la marque du givre sur une paupière, etc.Déborah Danblon , de La Librairie La Licorne , à Bruxelles , pour "Ugo, tu rêves ?" , un livre jeunesse de Pierre Coran , avec des Illustrations de Nathalie Paulhiac , publié aux Editions A pas de Loup Un bel hommage aux doux rêveurs !Ugo a une imagination débordante. Du matin au soir, du soir au matin, il rêve les yeux ouverts aux histoires à dormir debout ! Un savon sous-marin sous la douche, un T.G.V. qui file entre ses tartines, un dauphin qui nage dans son potage à la cantine, une fée qui conduit le bus de l’école : à chaque instant, Ugo voyage dans de fabuleux et fantaisistes songes. Mais toute la journée, il y a toujours un adulte pour le ramener à la réalité ! Ugo, tu rêves ?Jérémy Laniel, de La Librairie Carcajou , à Rosemère, au Canada , pour "Naufrage" de Biz , publié chez LUX Editeurs Frédérick forme un couple heureux avec Marieke. Ensemble, ils ont un fils, Nestor, qui fait leur joie. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si Fred, analyste au module Analyse et statistique du ministère des Structures, n’avait pas soudain été muté aux Archives …Comment peut-on accomplir quoi que ce soit aux Archives, où personne ne semble travailler, sans avoir un code pour utiliser son ordinateur ? Comment peut-on rester sain d’esprit dans ces méandres bureaucratiques qui nient la valeur de l’individu ? Comment demeurer équilibré quand le tapis se dérobe sous vos pieds ? Pendant quelque temps, Fred tente de faire contre mauvaise fortune bon coeur. C’est un des vices de notre lâcheté collective que de nous pousser à tolérer une telle situation… Pourquoi donc ne pas en profiter ?Mais l’homme est cultivé, opiniâtre. Il porte un grand intérêt à l’histoire et à la politique. Il a une passion pour le social, et sa vie de mari et de père ne prend son véritable sens que conjuguée à un rôle actif dans la société. Alors, tout lui en proteste… Il sent que sa seule planche de salut serait de se faire le chevalier d’une efficacité renouvelée, d’un nouvel ordre bureaucratique. Un matin, ivre de cette possibilité, il part reconduire son fils à la garderie et s’imagine déjà devenir justicier, espionner, documenter l’incroyable incurie qui règne aux Archives. Lui, Frédérick, à défaut de travailler, pourrait se rendre utile en dénonçant une situation qu’il connaît bien !Et il l’aurait fait ce jour-là, tout entier préoccupé qu’il était à planifier sa sortie publique, si seulement n’était pas survenu le naufrage annoncé…C’est la chute, c’est l’horreur au quotidien. Avec sa verve habituelle, Biz nous donne une gifle et une leçon de compassion.

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.