Alain Barathon se penche aujourd’hui sur une réaction cutanée anormale qui survient l’été, après un contact avec les feuilles de certaines plantes comme celles du figuier.

Des cloques, des rougeurs, des mains qui brûlent : les feuilles de figuier sont plus dangereuses qu’elles n’en ont l’air. En effet, sa sève contient des agents toxiques photosensibles, c’est-à-dire que l’exposition au rayonnement du soleil les active.

Le mal qui en résulte porte le joli nom de phytophotodermatose, et concerne aussi le coquelicot ou le tournesol. Mais pas de quoi dissuader les apprentis jardiniers : 2% des espèces végétales seulement engendreraient ces problèmes de peau.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.