Dire d’une plante qu’elle pousse comme du chiendent est une expression connue des jardiniers !

On appelle chiendent plusieurs espèces de plantes herbacées de la famille des Poaceae, très communes et adventices des cultures. Le genre principal est Elytrigia
On appelle chiendent plusieurs espèces de plantes herbacées de la famille des Poaceae, très communes et adventices des cultures. Le genre principal est Elytrigia © AFP / NOUN / BIOSPHOTO / BIOSPHOTO

Cela signifie qu’il est inutile de prendre des précautions avant de semer ou mettre en terre, le végétal voulu résiste à tout ou presque. Le chiendent cité en exemple n’est pas choisi par hasard. Il a pour particularités de se reproduire en produisant des graines, classique, mais aussi par stolons, des tiges rampantes qui s’enracinent et donnent naissance à de nouveaux pieds.

Le chiendent se multiplie également facilement par bouturage !

Il est là le problème : un passage de  binettes ou de motobineuse dans le potager et chaque fragment de racines donnent naissance à un nouveau pied et il devient alors bien difficile de s’en débarrasser.

Sa présence dans un gazon anglais est problématique et, sachez-le, l’emploi des désherbants sélectifs n’y est d’aucun secours, ces substances  ayant pour objectif de détruire toutes les plantes qui ne sont pas des graminées, et le chiendent est une graminée.

Il fut longtemps apprécié en médecine !

Voilà ce qui se dit précisément en 1772 dans un dictionnaire botanique et pharmaceutique : le chiendent est une plante que l’on trouve partout mais particulièrement dans les terroirs arides et sablonneux.  Sa racine est fort en usage dans la médecine. On doit choisir la plus grosse, la mieux nourrie, récente, blanche, cueillie en mai ou en septembre.  Elle est rafraichissante, apéritive pour les urines, un peu astringente par le ventre.

On l’emploie pour lever les obstructions comme la pierre et pour tuer les vers des enfants.

Ces recommandations n’ont plus vraiment cours !

Toujours est-il qu’il se dit encore que le chiendent serait diurétique et efficace pour soulager les cystites.  Certains vont même élaborer avec une tisane aux multiples vertus.  Ce qui est incontestable est que c’est avec les  racines qu’il est possible de fabriquer les fameuses brosses dites à chiendent, des brosses réputées pour leur solidité et leur résistance à l’humidité mais ne perdez pas votre temps à vouloir en faire vous-même, la variété utilisée est mexicaine et le plus souvent cultivée sur place.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.