Alain Baraton nous parle ce matin de la relation entre les plantes, les insectes et les mammifères. Nous avons tous besoin les uns des autres, la nature a besoin d'un équilibre.

Deux éléphants sur l'herbe en Inde
Deux éléphants sur l'herbe en Inde © Getty / Santosh Saligram

Les Acacias d'Afrique, des arbres qui poussent dans la savane

Pour ne pas trop souffrir de l'attaque des herbivores, ils produisent une substance qui rend les feuilles toxiques. Chose extraordinaire, tous les arbres du bosquet deviennent impropres à la consommation au même moment. Les gazelles, les girafes et les éléphants sont alors obligés de poursuivre leur chemin et cet éloignement donne du temps aux plantes pour se refaire une santé.

L'acacia d'Afrique produit également des épines creuses qui servent de refuge aux fourmis

L'arbre, vraiment généreux, produit aussi du nectar pour les nourrir. En échange du gîte et du couvertles fourmis éloignent les insectes qui seraient tentés de venir mangerles feuilles mais aussi les éléphants qui se méfient des fourmis car leurs trompes sont fragiles et ils détestent avoir des bestioles qui s'y promènent et les piquent.

Il est souvent préférable de laisser faire la nature : elle n'a pas besoin de nous

A lire...

Le coup de gueule d'Allain Bougrain-Dubourg sur le site du journal Le Monde : Chasse : « Monsieur le président, baissez les armes »

Le conseil de lecture

Pommes et cidre en pays d’Othe, de Matthieu Micoulaut, paru aux éditions de la Maison du Boulanger

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.