C'est pourtant un arbre qui symbolise parfaitement l'hiver et les paysages enneigés.

Le mélèze n’est pas un sapin de Noël
Le mélèze n’est pas un sapin de Noël © Getty / Marko Bernasconi / 500px

Le mélèze pousse naturellement dans les Alpes et on en trouve aussi dans les Pyrénées, où il a su parfaitement s'acclimater. Son nom a pour origine l'ancien provençal "melze", certainement pour sa résine qui fait penser au miel. 

Un des arbres préférés des montagnards

Au Ier siècle Pline vantait déjà son bois de qualité très supérieure, sa résistance au temps et son imperméabilité à l'eau. Autre avantage, le mélèze produit un tronc parfaitement droit, donc apprécié en menuiserie et charpente. De plus, quand le bois est exposé au soleil, la résine qu'il contient se fluidifie, puis durcit et finit par obturer hermétiquement les jointures.
Pour toutes ces raisons, beaucoup de chalets sont en mélèze et résistent merveilleusement au temps.

Malgré toutes ses qualités, le mélèze ne sera jamais un sapin de Noël

Les conifères sont des plantes qui produisent des fruits coniques d'où leur nom. Ce sont aussi des arbres et des arbustes au feuillage persistant.
Il existe toutefois quelques exceptions, comme le cyprès chauve, le métaséquoia, ou encore le mélèze. Ce dernier, pour cette raison, ne sera jamais un sapin de Noël.

L'équipe
  • Alain BaratonJardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc de Versailles, chroniqueur sur France Inter.
Contact