En 1971, deux hommes posent le pied sur la Lune : Alain Shepard et Edgar Mitchell. Stuart Roosa fait aussi parti de l'équipe mais lui restera à bord du vaisseau. Alain Baraton s'intéresse ce matin à cet homme qui s'est toujours engagé pour le respect des forêts. Portrait.

Equipage de la mission Apollo 14, en 1971 : de gauche à droite Stuart Roosa, Alan Shepard et Edgar Mitchell
Equipage de la mission Apollo 14, en 1971 : de gauche à droite Stuart Roosa, Alan Shepard et Edgar Mitchell © AFP / Sputnik

Adolescent, Stuart Roosa s'engage à défendre les forêts contre les incendies. En 1951, à tout juste 17 ans il devient pompier dans un massif forestier de l'Idoha. Deux ans plus tard, son combat contre les feux de forêts l'amène à devenir pompier parachutiste pour braver les flammes depuis les airs. 

En 1966, il est recruté par la Nasa. Et lorsque le directeur du service des forêts apprend que son ancien pompier part sur la Lune, il lui fait une demande toute singulière : emporter dans son voyage lunaire des graines d'arbres pour étudier les effets des radiations et l'apesanteur sur les semences. 

Aujourd'hui, il est difficile de localiser ces graines lunaires. On sait qu'elles sont devenues des arbres : 89 au total dispersés un peu partout aux États-Unis. L'un d'eux, un érable sycomore a été transplanté au cimetière national d'Arlington en Virginie pour orner la tombe du fameux Stuart Roosa. L'astronaute est mort à 61 ans, le 12 avril 1994.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.