Il est bien difficile de se faire un nom dans l'horticulture, c’est pourquoi Alain Baraton a eu envie de parler de ce botaniste et horticulteur d’exception, Adrien Sénéclauze, qui introduisit le premier le cèdre de l’Atlas. Notre jardinier vient répondre à vos questions et vous donne un bon conseil de lecture.

Branche avec des cônes de Cèdre de l'Atlas.
Branche avec des cônes de Cèdre de l'Atlas. © Getty / Rosmarie Wirz

Le héros du jour

Né dans la Loire en 1802, Adrien Sénéclauze développe très tôt une passion pour le végétal et commence une collection de plantes à tout juste 17 ans. Quelques années plus tard il créé une pépinière où il propose les plantes les plus rares.

Pour vous donner une idée de ce qu'il a trouvé un peu partout et qu'il a ensuite mis en culture, il suffit de consulter l'inventaire de ses biens après sa mort le 25 juin 1871 : 300 variétés de conifères, 120 variétés d'Orangerie, 215 variétés de pivoines en arbres, 500 d'Azalées, 300 de Rhododendrons, 150 à 200 000 pieds d'arbres fruitiers en tout genres, etc.

C’est grâce à lui que nous pouvons admirer les cèdres de l’Atlas.

Le livre

Pour aller plus loin

  • Sur France Inter, votre émission de jardinage, La Main Verte est en partenariat avec le WWF.
  • Et toutes vos questions jardinage ou nature sont à adresser sur le site de France Inter, à notre jardinier, Alain Baraton, et c'est ici !
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.