Dans sa chronique, Alain Baraton nous explique pourquoi le renard est l'ami du jardinier et surtout, pourquoi le goupil a sa place dans les parcs publics. Le chroniqueur jovial vient aussi répondre à toutes vos questions sur le jardin et nous conseille un beau livre d’architecture, écrit par Laure Quoniam.

Entre le château de Versailles et le Renard, une histoire d’amour qui dure depuis 400 ans !
Entre le château de Versailles et le Renard, une histoire d’amour qui dure depuis 400 ans ! © Getty / Giedrius Stakaustas / EyeEm

Le renard, un animal utile à l'homme

Des études menées dans les jardins de Versailles ont démontré que les mets préférés des renards se trouvent dans… les poubelles et qu'ils avaient une attirance particulière pour… le chocolat !

Ils se nourrissent aussi de lapins, ce qui explique pourquoi les écorces des jeunes arbres ne sont pas endommagées par les rongeurs. Ils aiment aussi les taupes et se délectent des rats et des mulots, luttant ainsi très efficacement contre la diffusion de la maladie de Lyme.

Mieux encore, ce sont eux qui éliminent les cadavres d'autres animaux, comme les oiseaux, évitant ainsi la propagation de nombreuses maladies.

Le livre

Le Champ d’en face, de Laure Quoniam, aux éditions d'Art Gourcuff Gradenigo.

L’auteure, Laure Quoniam, parle de son engagement d'architecte et de paysagiste pour des lieux à vivre, et parle de l'évolution de son métier depuis les années 1980. Une abondante iconographie renvoie à la fois à son univers et à ses réalisations : Le Pont du Gard, les jardins d'Ancy-le-Franc, le Mont Beuvray, les jardins de la maison de la RATP, le quai de la Rapée en bord de Seine, la place Perret à Amiens, etc...

Pour en savoir plus

  • Et toutes vos questions jardinage ou nature sont à adresser sur le site de France Inter, à notre jardinier, Alain Baraton, et c'est ici !
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.