Le saint-patron des pépiniéristes, horticulteurs et autres arboristes était fêté hier, le 30 août.

La confrérie de la Saint-Fiacre (qui rassemble les maraîchers, les horticulteurs, les pépiniéristes et les responsables des pars et jardins des villes) célèbre leur saint Patron avec une grand-messe à la cathédrale de Nancy.
La confrérie de la Saint-Fiacre (qui rassemble les maraîchers, les horticulteurs, les pépiniéristes et les responsables des pars et jardins des villes) célèbre leur saint Patron avec une grand-messe à la cathédrale de Nancy. © Maxppp / Alexandre MARCHI/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Né en Angleterre en l'an 610, Saint Fiacre choisit très tôt de vivre les ordres religieux. Il a  tout juste 17 ans, il est moine et décide de s'installer à Meaux, dans l'actuelle Seine-et-Marne, pour y travailler la terre. Il n'a pas un sou mais arrive à convaincre son évêque de lui donner une modeste parcelle de forêt.

Après avoir débarrassé le site des broussailles et retourné la terre, il cultive le jardin en y créant un potager et un verger. Sa production est si belle qu'il peut même nourrir les pauvres qui sont tous les jours plus nombreux à venir le visiter.

  • Le conseil de lecture

Plantes vivaces de Didier Willery, paru aux éditions Ulmer.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.