Un festival qui accueille chaque année des milliers de visiteurs dans un château, construit par François Ier pour l'une de ses maîtresses.

Le festival des tomates à la Bourdaisière (illustration)
Le festival des tomates à la Bourdaisière (illustration) © Getty / Jean-Paul Sailly / EyeEm

Cette propriété fut aussi le refuge de Gabrielle d'Estrées, une femme si aimée d'Henri IV qu'il porta le deuil à son décès. Pour avoir une idée de la fascination qu'elle exerça à la cour, il suffit de lire Agrippa d'Aubigné quand il écrit : « c'est une merveille, comment cette femme, de laquelle l'extrême beauté ne sentait rien de lascif, a pu vivre en reine plutôt qu'en concubine tant d'années et avec si peu d'ennemis ? »

Mais ce week-end, c'est la tomate qui sera reine à la Bourdaisière. Sous la conduite de Nicolas Toutain, le jardinier en chef, il vous sera possible de découvrir les 700 variétés réunies dans ce Conservatoire national de la tomate. L'occasion aussi d'apprécier un jardin dessiné par Louis Benech et planté de 400 variétés différentes de dahlias. Cette journée permettra aussi de converser avec une cinquantaine d'exposants et d'assister à des conférences sur la tomate.

L'équipe
  • Alain BaratonJardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc de Versailles, chroniqueur sur France Inter.
Contact
Thèmes associés