La pièce de théâtre de Michel Vinaver "Bettencourt Boulevard ou une histoire de France"
La pièce de théâtre de Michel Vinaver "Bettencourt Boulevard ou une histoire de France" © Elisabeth Carecchio

Cinquante ans de théâtre. Et de « théâtre d’actualité », comme il aime dire. Dans sa dernière pièce actuellement représentée à la Colline à Paris, Michel Vinaver se nourrit de la chronique de l’affaire Bettencourt mais auparavant, il a pu tout aussi bien décrire par le menu le bureau des huissiers d’un ministère pendant un changement de gouvernement, le service après-vente d’une entreprise de moulins à café ou les dialogues des survivants d’un krach aérien dans la carlingue de leur avion brisé. Vinaver aime s’arrêter sur les images des communautés en crise. Ainsi Bettencourt Boulevard fait référence à Sunset boulevard : un hôtel particulier, la propriétaire, une vieille dame, décline et autour d’elle, les familiers s’agitent comme dans un essaim.

Un auteur qui n’a pratiquement écrit que pour le théâtre, ce n’est pas si rare au théâtre. Mais un auteur de théâtre qui a en même temps dirigé une grande entreprise pendant des lustres, c’est beaucoup moins fréquent. En plus, il n’en a pas été malheureux : cela, c’est un motif d’étonnement dans le milieu culturel. Avec Vinaver, on peut parler justement du capitalisme, le mot chez lui ne relève pas du vocabulaire idéologique, il a vécu le système de l’intérieur, y trouvant des motifs d’excitation, de colère rentrée, d’ironie aussi.

L’ironie. Il y a du Charlie Chaplin et du Jacques Tati dans le théâtre de Vinaver. Dans Bettencourt Boulevard , il nomme explicitement Aristophane. Mais certains personnages de la pièce revêtent une ampleur tragique. Comédie et tragédie tout à la fois dans un théâtre livré, à chaud, à la curiosité de la cité tout entière. Michel Vinaver, c’est aussi un vrai auteur grec.

Evénement(s) lié(s)

Bettencourt Boulevard ou une histoire de France

Deux grandes séances parlementaires restituées par la Comédie Française

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.