Présenter la tâche des gardiens comme une longue veille monotone ne correspond guère à la demande romanesque que les touristes expriment aujourd’hui. C’était pourtant la réalité. Le caractère répétitif, l’ennui, l’isolement du métier ont toujours rendu le recrutement difficile. Par ailleurs, le danger menaçait souvent.

Le gardien du phare d'Ar-Men près de la chaussée de Sein en 1959
Le gardien du phare d'Ar-Men près de la chaussée de Sein en 1959 © Getty / Keystone-France

Série "les phares"

Des phares ont été laissés à eux-mêmes après l’automatisation accélérée de la fin du XIXème mais on aurait pu craindre un abandon plus généralisé. Il reste des gardiens  même si ce sont d’abord maintenant des guides, bénévoles ou non,  voire des artistes en résidence. C’est ainsi, les phares servent en premier lieu à signaler l’existence de la mer à la terre.

Mais avant ? Présenter la tâche des gardiens comme une longue veille monotone ne correspond guère à la demande romanesque que les touristes expriment aujourd’hui. C’était pourtant la réalité. Le caractère répétitif, l’ennui, l’isolement du métier ont toujours rendu le recrutement difficile. Par ailleurs, le danger menaçait souvent. Heureusement, l’entrée progressive des gardiens dans la fonction publique, via le service des Phares et balises, donnait une certaine sécurité et aux gardiens et à leur familles.

Il reste que le gardien n’exerçait pas la fonction sacerdotale qu’on lui prête parfois. 

Jean-Pierre Abraham a laissé le plus beau récit qui soit de sa vie à Armen, qu’il avait librement choisie, à la différence de nombre de ses collègues. Un soir que la lumière des lampes aggravait plus qu’elle ne l’éclairait, il entendit son collègue, Martin, lui dire : « Ici, on n'a eu aucune vie ».

Internet

Le site officiel du phare de Cordouan

Un site pour tout savoir sur les phares

Bibliographie

Ouvrages de Vincent Guigueno :

Au service des phares : La signalisation maritime en France, XIXe-XXe siècle Presses universitaires de Rennes

Les phares : Gardiens des côtes de France « Découvertes Gallimard / Sciences et techniques »

Le tour du monde en 80 phares E/P/A

avec Jean Guichard Le monde perdu des phares La Martinière

Jean-Christophe Fichou Gardiens de phares 1798-1939 Presses Universitaires de Rennes

Louis Le Cunff Feux de mer Editions l'ancre de marine

Jean-Pierre Abraham Armen Le Tout pour le Tout

Alexis Gloaguen La chambre de veille Maurice Nadeau

Gwenaëlle Abolivier Tu m'avais dit Ouessant Le Mot et Le Reste

Dominique Le Brun (Ed.) Le roman des phares Omnibus

Filmographie

Jean Epstein Les Feux de la mer

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.