Jules Durand à l’asile des Quatre Mare en 1912
Jules Durand à l’asile des Quatre Mare en 1912 © Radio France / collection particulière

Nous sommes en 1910. Jusqu’ici, la Troisième République, dans sa difficile construction, a voulu créer du consensus en affichant son respect de la propriété. Le social s’est développé hors de la sphère législative, avec les sociétés de secours, les coopératives et les sociétés d’assurances mutuelles : celles-ci comptent alors trois fois plus de membres que le syndicat CGT qui, à l’époque, s’interdit d’ailleurs d’entrer dans le jeu politique.

Cependant, la conjoncture évolue depuis quelques années. La vigueur des mouvements ouvriers, souvent réprimés avec la dernière rigueur par l’armée, questionne la nouvelle génération aux commandes. Les catholiques sociaux s’inquiètent du travail des femmes, du travail du dimanche. Le radical Léon Bourgeois préconise un nouveau contrat social qu’il appelle le solidarisme. Jaurès invente un socialisme à la française qui ne néglige pas les réformes possibles tout de suite au nom d’une hypothétique révolution à venir.

1910 est une année-clé qui va donner une substance, enfin, aux retraites ouvrières et paysannes et un fondement plus solide au droit de grève. Mais c’est au prix de tensions extrêmes. Ainsi, à l’automne 1910, tandis que le gouvernement Briand-Millerand- des socialistes repentis- dénonce dans la grève des cheminots une volonté de guerre civile, les jurés de la Cour d’assises de la Seine-inférieure condamnent à la peine de mort l’initiateur de la grève des dockers du Havre, Jules Durand, pour une rixe mortelle sur le port dont il n’est pas responsable.

Une erreur judiciaire redouble la dureté de l’affrontement de classe. L’affaire Dreyfus est encore dans tous les esprits. Le tollé est grand. Mais Jules Durand, un jeune homme de trente ans qui prêchait l’idéalisme et l’abstinence d’alcool, ne s’en remettra pas.

Evénement(s) lié(s)

Deux grandes séances parlementaires reconstituées par la Comédie Française

Les liens

Association "Les Amis de Jules Durand" L'association a pour but de promouvoir toute recherche ou production sur l'affaire Jules Durand et le contexte socio-économique dans lequel s'inscrit cette tragédie judiciaire.   L'association "Les Amis de Jules Durand" entend ainsi rassembler toutes les connaissances relatives à cette affaire (historiques, médicales, judiciaires…) et soutenir toutes les initiatives visant à réhabiliter la mémoire de cet homme, figure emblématique du mouvement ouvrier et victime de la plus grande erreur judiciaire du XXe siècle.

Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=

(ré)écouter La marche de l'histoire Voir les autres diffusions de l'émission