Homère serait mort désespéré de ne pas savoir résoudre une énigme que des enfants lui avaient posé sur une plage. Mais il peut se vanter d’avoir laissé beaucoup de questions pendantes derrière lui. Par exemple : au-delà de l’Iliade et de l’Odyssée, n’a-t-il pas produit bien d’autres poèmes ?

Détail de la peinture d'Eugène Delacroix (1798-1863) décorant la coupole de la Bibliothèque du Sénat, 1845 environ. Palais du Luxembourg
Détail de la peinture d'Eugène Delacroix (1798-1863) décorant la coupole de la Bibliothèque du Sénat, 1845 environ. Palais du Luxembourg © AFP / Josse / Leemage

Rediffusion du 02/11/2017

Homère serait mort désespéré de ne pas savoir résoudre une énigme  que des enfants lui avaient posé sur une plage.

Mais il peut se vanter d’avoir laissé beaucoup de questions pendantes derrière lui.

Par exemple : au-delà de l’Iliade et de l’Odyssée, n’a-t-il pas produit bien d’autres poèmes ? Un moment, les Grecs lui en attribuaient  beaucoup puis ils ont eu tendance à élaguer, ne lui gardant que le  meilleur.

Ou encore : comment a-t-il pu produire et l’Iliade et l’Odyssée ? 

Ce n’est pas tant la narration qui les distingue que les questions fondamentalement différentes que les deux cycles tentent chacun de  résoudre. Un même homme peut-il faire siens deux modèles aussi différents ?

D’ailleurs, cet homme n’est-il pas seulement un nom ?  Les Modernes,  depuis la Renaissance, ont installé le doute, fait d’Homère un problème qui est devenu un programme scientifique. Et au bout du compte, la majorité des spécialistes pensent maintenant qu’Homère n’a pas existé et  qu’il faut le mettre entre guillemets.

Sans doute les Anciens n’avaient-ils la même conception que nous de la réalité ? Pour eux, c’était d’abord le nom qui comptait. Et pour eux, toutes les variantes et les contradictions qui nous paraissent  brouiller la vie d’Homère telle qu’elle a été rapportée étaient autant  de signes de la puissance de son mythe. Elles faisaient grappe et  signifiaient sa fécondité.

On peut certes continuer à observer ce qui fait de l’ombre au mythe et collectionner les feuilles qui tombent de l’arbre mais qu’en est-il de l’arbre ? Il doit bien être quelque chose derrière son ombre.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.