René Ghilini
René Ghilini © Radio France / DR

Assurer une permanence et la distribution des courses, tenir une caisse de secours : la compagnie des guides de Chamonix, à sa fondation dès 1821, s'était fixée ce double objectif, encore très local. Mais avec le temps - les Grandes Jorasses en 1865, les Drus en 1879 etc. - elle "invente" le massif du Mont Blanc. Davantage : elle lui fait même tenir dans l'histoire de la montagne le rôle de la Grèce dans l'histoire de la démocratie !

Et comme en Grèce, surgissent des personnages prométhéens : ils ne veulent pas voler le feu mais tenter des ascensions toujours plus difficiles, frayer des voies toujours plus aventureuses. Les guides qui, au départ, accompagnaient un excursionnisme cultivé, en viennent alors à incarner l'élite. Ils détiennent l'excellence technique et la combinent avec une imagination fertile.

Cependant leur renouvellement n'est pas si facile. On dit que le premier "étranger" à être introduit dans la compagnie ne le fut que pendant les années trente : c'était Roger Frison-Roche - d'origine savoyarde, il avait eu le tort de naître et de vivre à Paris. Mais s'ils veillent à protéger leur recrutement, les guides du massif se veulent toujours pionniers à l'international. Le panneau qui marque l'entrée de la ville : "Chamonix-Mont Blanc capitale mondiale de l'alpinisme" dit encore une vérité.

Les liens

La compagnie des guides de Chamonix La Compagnie des Guides de Chamonix Mont-Blanc, créée en 1821, est la première compagnie des guides au monde, la plus grande par son nombre de membres, formant actuellement un rassemblement de plus de deux cent quarante travailleurs indépendants.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.