Ce fut un bon élève, au point d’entrer sans coup férir à l’Ecole Polytechnique en 1961. Mais un élève un peu particulier. Il aime dire qu’il s’exprime en spirales quand ce n’est pas en fractales. Et il compte en millénaires, le jadis l’intéresse encore plus que le passé et il faut ajouter : l’avenir encore davantage.

Quand il entre à l’ORTF en 1964, on le commet aux émissions scientifiques. Mais il s’échappe des rôles assignés, devenant bientôt réalisateur indépendant. Il signe des téléfilms et plus encore de documentaires- sans compter ceux que les directeurs consignent au placard.

Il se réinstalle dans la Bretagne de son enfance. C’est un pays qu’il voit comme intemporel : il aime compter en millénaires plutôt qu’en années, il préfère le jadis au passé immédiat.

Le plus excitant, c’est tout de même d’attendre l’avenir. Grand lecteur, auteur prolifique, l’ancien réalisateur vient ainsi de passer à l’auto-édition numérique. Pour qui aime les spirales et les fractales, l’hypertexte produit le bonheur d’un renouvellement constant, grâce notamment aux interventions des uns et des autres. Les commentateurs du Talmud procédaient déjà de la sorte. L’avenir retrouve le jadis !

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.