La Tâche Noire - par Albert Bettannier - 1887
La Tâche Noire - par Albert Bettannier - 1887 © domaine public / Deutsches Historisches Museum Berlin
La protestation élevée par les députés d’Alsace-Lorraine face à l’annexion de 1871 demeure dans la mémoire républicaine. L’école française n’a cessé de la rappeler. Il faudrait sans doute montrer que la réalité fut plus complexe : les députés alsaciens-lorrains de 1871 n’étaient pas tous sur le même point de vue que leur porte-parole Keller, qu’on vient d’entendre ; sur place, des courants locaux allaient en sens contraire, les réalistes en appelaient à sauver le mieux possible les intérêts économiques et culturels ; le mouvement protestataire, enfin, alla en diminuant. A cette occasion, la Troisième République a cherché à caractériser ce qui pouvait différencier la conception française de la nation de la conception supposée des allemands. En 1882, Renan prononce un conférence fameuse. Du côté allemand, le primat serait donné à l’origine : c’est par leur passé germanique que les Alsaciens-Lorrains appartiendraient naturellement au Reich . Du côté français, selon Renan, le passé garderait son importance mais ce qui compte davantage, c’est le consentement présent des contemporains à faire nation. Renan avait noté l’obstination des députés protestataires d’Alsace-Lorraine à exiger un vote des populations concernées par l’annexion. Ce qui prime, affirmait-il, c’est la volonté formulée de vivre ensemble. Le mot est peut-être aujourd’hui usé jusqu’à la corde à force d’être tiré à hue et à dia mais il date de ce moment-clé. L’Alsace-Lorraine d’après 1871, c’est un objet pour une histoire régionale qui doit se faire en finesse. C’est aussi un moment décisif pour la définition de la nationalité française. ## Evénement(s) lié(s) [Deux grandes séances parlementaires restituées par la Comédie Française](/evenement-deux-grandes-seances-parlementaires-restituees-par-la-comedie-francaise-0)
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.