Noël 1941. Le général de Gaulle envoya à Saint-Pierre trois corvettes, un sous-marin et 300 fusiliers marins qui prirent possession du port. Il s’agissait pour la France libre de rappeler sa détermination à jouer sa partition « au bord de l’Amérique »...

Volontaires saint-pierre-et-miquelonais dans les FNFL inspectés par le général de Gaulle à Londres en janvier 1942
Volontaires saint-pierre-et-miquelonais dans les FNFL inspectés par le général de Gaulle à Londres en janvier 1942 © Getty / Keystone-France

En 1967, le général de Gaulle est le premier chef d’État français à mettre le pied sur le lointain archipel.

Peu avant de rejoindre Montréal où il prononcera le fameux « Vive le Québec libre », il tient à rappeler « le rôle magnifique que Saint Pierre et Miquelon joua dans la libération de la France.

En effet, pour Noël 1941, le général avait tenu à envoyer à Saint-Pierre trois corvettes, un sous-marin et 300 fusiliers marins qui prirent possession du port. Au moment où les Etats-Unis, après le Canada, venaient de rejoindre la guerre, il s’agissait pour la France libre de rappeler sa détermination à jouer sa partition « au bord de l’Amérique ».

Cette libération se fit sans coup férir. Dès le lendemain, un plébiscite la scella : le droit d’aller aux urnes était devenu rare à l’époque. Les engagements des saint-pierrais dans la France libre furent nombreux : 439 jeunes hommes et jeunes filles sur 4400 habitants. Néanmoins les opposants au gaullisme furent nombreux dans l’archipel, généralement liés aux milieux commerciaux et cléricaux. Leur chef de file fut le préfet apostolique, Mgr Poisson, qui détestait la République et défendait âprement ses écoles libres. Face à la Croix de Lorraine se dressait la bannière. Rares furent les évêques démis après la Libération. Le général de Gaulle avait tenu à ce que Mgr Poisson fût du nombre.

Bibliographie 

  • Richard Sinding Le ralliement de Saint-Pierre et Miquelon à la France Libre en 1941 et le conflit entre De Gaulle et Muselier Revue Guerres mondiales et conflits contemporains  N° 194 - Décembre 1999
  • Gilbert de Bournat Le Coup de Saint-Pierre
  • Emile Muselier De Gaulle contre le Gaullisme Editions du Chêne
  • Louis de Villefosse Les Îles de la liberté Albin Michel
  • Jacqueline Nicole-Le Hors La croix ou la bannière - Récit d'une controverse à Saint-Pierre et Miquelon L'Harmattan
  • Olivier Guyotjeannin Saint-Pierre et Miquelon L'Harmattan
  • Alain Croix et Didier Guyvarc’h Timbres en guerre. Les mémoires des deux conflits mondiaux Presses Universitaires de Rennes
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.