Les Grecs ne racontaient pas n’importe quoi sur leurs dieux; en même temps, ils n’avaient ni credo ni dogmatique… Ainsi parlait Jean-Pierre Vernant quand il tenait au Collège de France la chaire d’études comparée des religions antiques.

Le festin des Dieux, le mariage de Pelee et Thetis. Peinture de Hans Rottenhammer (1564-1625). Huile sur cuivre, 34 x 45 cm, 1600. Art allemand, style baroque. Musee de l'ermitage, Saint Petersbourg.
Le festin des Dieux, le mariage de Pelee et Thetis. Peinture de Hans Rottenhammer (1564-1625). Huile sur cuivre, 34 x 45 cm, 1600. Art allemand, style baroque. Musee de l'ermitage, Saint Petersbourg. © AFP / FineArtImage/Leemage

Les Grecs ne racontaient pas n’importe quoi sur leurs dieux; en même temps, ils n’avaient ni credo ni dogmatique… Ainsi parlait Jean-Pierre Vernant quand il tenait au Collège de France la chaire d’études comparée des religions antiques.

Etude comparée des religions ? Une démarche scientifique s’est établie peu à peu  à la fin du XIXème siècle qui détachait l’étude des religions de la théologie et la menait sur le chemin du comparatisme. A Paris, c’étaient l’Ecole pratique des Hautes Etudes et le Collège de France qui privilégiaient cette démarche.

Bien avant Vernant, un homme l’incarna : Alfred Loisy

Il cherchait à contextualiser Jésus dans l’histoire de son temps. « Jésus a prêché le Royaume de Dieu, disait-il, et nous avons eu l’Eglise ! ». Ordonné prêtre dans sa jeunesse, Loisy avait été crossé par ses supérieurs et excommunié par le Pape. En revanche, l’Ecole le nomma directeur d’études puis le Collège de France professeur, en 1909.

Loisy disait encore que l’étude impartiale et sereine du passé religieux de l’humanité pourrait participer à la solution des graves problèmes du temps. 

On peut ainsi remarquer que les polythéismes furent longtemps plus répandus que les monothéismes. Mais les crispations religieuses sont telles qu’il n’y a que ceux qui sont déjà apaisés qui entendent cette simple observation…

La leçon inaugurale de Vinciane Pirenne-Delforge :  "Religion, histoire et société dans le monde grec antique" sur le site du Collège de France

Programmation musicale : La Belle Hélène de Jacques Offenbach (Direction musicale: Lorenzo Viotti)

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.