"le veau d'or", allégorie du scandale de Panama
"le veau d'or", allégorie du scandale de Panama ©

Adoptons le langage parlementaire : l’ordre du jour appelle, hélas, la discussion sur l’habitude nationale du scandale.

S’il faut des exemples dans l’histoire, on les cherchera aujourd’hui autour de 1890. En 1885, Jules Ferry a été sévèrement mis en minorité sur la question des expéditions coloniales. En 1887, le président de la république Jules Grévy a dû quitter l’Elysée après que son gendre Wilson a été convaincu de trafics, entre autres sur l’attribution de la Légion d’honneur. C’en est fini de la République des Jules ! Le pouvoir paraît ne plus avoir de visage. « Qui, dans le peuple, peut nommer un ministre ? », demande Barrès. Si ! Il y a Boulanger, éphémère titulaire du portefeuille de la Guerre et dont la popularité tous azimuts secoue sérieusement le régime. Finalement, la tentation du césarisme est repoussée mais elle est toujours prête à renaître.

Il est une autre habitude en France : les hommes aux affaires sont aussi hommes d’affaires. Et c’est ainsi qu’à l’ombre de la tour Eiffel, en 1889, pendant qu’on fête le centenaire de la révolution, mûrit le scandale de le Compagnie du canal de Panama, qui emportera d’ailleurs Eiffel lui-même.

Quelques « perles parlementaires », comme on en entend parfois à la tribune, peuvent résumer la situation : 1. « Un cri d’horreur s’élèverait des banquettes du palais Bourbon si on entrait dans le détail. » ; 2. Les souscripteurs de la Compagnie refusent d’être « des fourmis tondues par les cigales » ; 3. La presse se déchaîne : « Quand on veut lui casser les pattes, ça lui donne des ailes ». Mais cette dernière « perle » va se vérifier aussi : « Une crise mortelle se déclenche mais elle n’aura pas de conséquences graves ».

Caricature de Claude Guillaumin sur la faillite de la Compagnie du canal de Panama - Journal le Grelot du 27/11/1892
Caricature de Claude Guillaumin sur la faillite de la Compagnie du canal de Panama - Journal le Grelot du 27/11/1892 © domaine public

Les liens

Comité d'histoire parlementaire et politique

Parlement(s), Revue d'histoire politique

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.