La rivière Aube de passage à Bar-sur-Aube
La rivière Aube de passage à Bar-sur-Aube © Flickr / Serge Papin
Les maires viennent de tenir leur congrès. On ne fait pas plus traditionnel. Mais, par temps d’orage, ils ont une fonction particulière de paratonnerre. Ils sont de ceux qui font encore tenir le pays. Notre témoin a été élu de Bar-sur-Aube. Beaucoup n’étant plus habitués qu’aux noms des grandes villes sur les trajets avantageux des TGV, il faut situer. Bar, une des quatre grandes foires de Champagne du Moyen Age, se trouvait sur un axe Nord-Sud de première importance mais aujourd’hui, avec ses 5300 habitants, elle chevauche la diagonale du vide, celle de la France qui se dépeuple. Dans la pays baralpin, magnifique avec ses forêts et ses rivières, s’était construit un savoir industriel fondé sur le fer et le verre. Bientôt il n’en restera plus rien. Le début du XXième aura vu la fin des forges de Clairvaux, quasi millénaires et, ce printemps, celle de la Cristallerie royale de Bayel, multiséculaire. Et c’est maintenant la centrale de Clairvaux, 2000 emplois et plus de 200 ans d’âge, qui est menacée. Le Garde des Sceaux, ce printemps toujours, a jugé nécessaire la fermeture d’une prison où, je cite , « le passé ne cesse d’inspirer la perception du présent ». Il se trouve que notre invité, s’il a été maire, demeure historien. Entre autres paradoxes difficilement compréhensibles pour les responsables d’aujourd’hui, il défend l’idée que, dans les pays de France négligés par les flux modernes, moins il peut rester d’habitants, plus ils sont intéressants. Résilients en somme. ## Les liens [site de l'Association Renaissance de l’Abbaye de Clairvaux](http://www.abbayedeclairvaux.com/) [Le Musée du Cristal - Ecomusée de Bayel](http://www.tourisme.barsuraube.org/rwd-musee-du-cristal.html)
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.