La guerre froide n’a pas été caractérisée seulement par la montée en puissance des armements. C’était aussi une guerre des arguments et un combat d’influences. Aux Etats-Unis, cette stratégie a été le fait de fondations privées autant que des institutions publiques.

Ronald Reagan et Mikhail Gorbatchev au sommet de Genève de 1985
Ronald Reagan et Mikhail Gorbatchev au sommet de Genève de 1985 © Getty / Jean-Louis Atlan

Cependant, une Agence spécialisée a été créée en 1953. Jalouse de son indépendance vis-à-vis de la CIA, elle a été chargée de coordonner toutes les actions susceptibles de valoriser l’image du pays à l’extérieur.

Dans l’esprit de ses concepteurs, les buts de l’Agence dépassent d’ailleurs ce seul objectif national. La question de fond, c’est celle de la liberté et de la démocratie. Malgré les déceptions qu’elles provoquent, sont-elles capables de susciter le désir, notamment en Europe où les stratèges de la guerre froide avaient repéré trois zones critiques, l’Allemagne, l’Italie et…la France.

Un moment décisif pour l’Agence sera la présidence Reagan. L’acteur-président voulait prouver à l’URSS qu’elle ne pouvait plus relever le défi de la course aux armements mais il ajoutait que  le mur à abattre, c’était celui des idées. Le grand communicant qu’il nomma à la tête de l’Agence, Charles Wick, s’y employa avec les moyens les plus divers.  En 1989, la récompense tomba.

Depuis, la question de la stratégie d’influence se pose tout autrement. Vint l’époque de l’hégémonie des seuls Etats-Unis mais le monde post-américain. Il faut imaginer aussi de nouvelles politiques numériques. Et comment, avec un président comme celui d’aujourd’hui, inspirer la confiance aux élites des pays alliés et imaginer une politique de longue durée exercée avec patience ?

Bibliographie :

  • Stratégies d'influence et guerres de l'information. Propagande et diplomatie publique des Etats-Unis depuis la guerre froide de Maud Quessard (PUR).
  • Les Etats-Unis dans le monde de Frédéric Charillon, Célia Belin (CNRS).
  • Les Etats-Unis et la fin de la guerre froide de Pierre Melandri, Serge Ricard / Collectif (L'Harmattan).
  • Pratiques du Soft Power de Radovan Gura, Gilles Rouet / Collectif (L'Harmattan).

Revue Les champs de Mars

Site de l'IRSEM

Chanson Summertime de Dinah Washington.

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.