Folio d'un manuscrit du Coran, période abbasside - vers 950
Folio d'un manuscrit du Coran, période abbasside - vers 950 © domaine public / Marie-Lan Nguyen

Les fragments de départ, encore épars, sont ensuite rassemblés dans des recensions qui se veulent systématiques. Il s’agit de conjurer l’oubli mais aussi les divergences qui continuent d’apparaître dans la récitation. Une première vulgate est ainsi constituée, au milieu du VIIème siècle : la tradition dit que c’est sous l’égide du calife Uthman, qui règne à cet instant précis.

D’ailleurs, parmi tous les reproches qui sont faits à Uthman par ceux qui vont l’assassiner, il en est un qui pique la curiosité : « Le Coran, énonce-t-il, était multiple et tu l’as fait un ». Ce qui laisse entendre que d’autres recensions circulaient que celle qu’il voulait imposer. Aujourd’hui, on dispose de multiples documents qui témoignent de cette pluralité des versions, notamment ceux récupérés, au début des années 1970 et à grand bruit, dans une cache entre les voutes et le toit de la Grande Mosquée de Sanaa.

Il est d’ailleurs à noter qu’on aurait pu accorder davantage d’importance aux innombrables manuscrits du Livre dont nous disposions depuis longtemps et qui formaient comme un dépôt négligé. L’histoire de l’art s’était bien intéressée aux effets visuels qu’ils déployaient mais maintenant qu’on aborde plus précisément leur contenu écrit, celui-ci apparaît soudain assez mouvant.

Certes, le salut doit venir par l’Ecriture. Néanmoins, entre la première tentative califale de codification du VIIème et la seconde, au Xème, l’aiguille de la boussole a pas mal bougé.

Evénement(s) lié(s)

Les Rendez-vous de l'Histoire du monde arabe

Deux grandes séances parlementaires reconstituées par la Comédie Française

Les liens

Site du Collège de France

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.