La grande librairie d'Alexandrie - gravure de O. Von Corven - XIXe siècle
La grande librairie d'Alexandrie - gravure de O. Von Corven - XIXe siècle © cc / Tolzmann, Don Heinrich, Alfred Hessel and Reuben Peiss

Dans une ville créée par la volonté d'un empereur, Alexandre, et restée longtemps la plus grande cité de l'Antiquité, les rois lagides, ses successeurs, voulurent rassembler tout le savoir disponible de leur époque.

Les connaissances du monde entier, le "civilisé" mais aussi bien le barbare, étaient destinées à être happées par la bibliothèque. Les savants qui lui étaient attachés se chargeaient de les classer, les corréler, les prolonger. C'était un des signes de la souveraineté du roi lagide que de détenir ce trésor de l'humanité.

Evidemment, le risque existait d'être imité. Beaucoup de bibliothèques dans le monde hellénistique et romain furent conçues sur le modèle d'Alexandrie; Pergame, en Asie mineure, essaya même de le concurrencer.

La crainte principale était la destruction. Dans quelle crise politique ou militaire la bibliothèque a-t-elle pu disparaître? Il est difficile de le déterminer. Dans notre esprit, elle n'a pu que périr par le fer et par le feu. Sans doute a-t-elle aussi décliné peu à peu. Mais c'est difficile pour nous d'admettre cette fin-là, ordinaire et décevante, inconsolables que nous sommes d'avoir perdu la mère admirable de toutes les bibliothèques.

La grande librairie d'Alexandrie - gravure de O. Von Corven - XIXe siècle
La grande librairie d'Alexandrie - gravure de O. Von Corven - XIXe siècle © cc / Tolzmann, Don Heinrich, Alfred Hessel and Reuben Peiss

Les liens

Histoire National Geographic numéro 1 - Avril 2014 Chaque mois, avec Histoire National Geographic, partez pour un périple à travers les siècles. Sous la plume d’historiens passionnés, redécouvrez les épisodes marquants de l’histoire de l’humanité.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.