Mars-avril 1963, voilà que se font entendre des cris: "Pompidou à la mine" , "Charlot au charbon" et que la cote de l'exécutif, soudain, plonge. Fait alors inouï : le pourcentage des mécontents rejoint celui des satisfaits !

Grève des mineurs dans la Pas-de-Calais (Lens) en mars 1963
Grève des mineurs dans la Pas-de-Calais (Lens) en mars 1963 © MAXPPP /

La boîte à chagrins de l'Algérie vient pourtant d'être refermée, le referendum sur l'élection présidentielle au suffrage universel gagné, les élections législatives de novembre 1962 ont conforté Georges Pompidou dans son rôle de Premier ministre qu'il conçoit comme celui de patron de l'entreprise France. Justement, en matière économique, les perspectives paraissent bonnes, la croissance galope, le seul vrai risque semble être l'inflation.

Que se passe-t-il pour que la mauvaise humeur revienne ? "Charlot, des sous" , réclament les mineurs. La grève qu'ils déclenchent en février-mars durera jusqu'en avril ! Le gouvernement ira jusqu'à les réquisitionner. Or les Français les soutiendront largement. En règle générale, ils préfèrent Guignol au gendarme; surtout, ils ont trouvé dans les mineurs les interprètes les plus nobles qui soient de leur aspiration - "leur prurit", disait le général- à pouvoir enfin consommer à hauteur de leur travail.

Les liens

Observatoire Hommes-Milieux du bassin minier de Provence L’Observatoire Hommes-Milieux du bassin minier de Provence est un dispositif du CNRS, Institut d’Ecologie et d’Environnement, au service de la recherche scientifique sur les interactions entre l’homme et son milieu de vie, la société et l’environnement. Ses objectifs sont d’étudier et de suivre le contexte de l’après-mine en Provence.

Centre historique minier de Lewarde Situé à Lewarde, à 8km de Douai dans le Nord, le Centre Historique Minier se trouve au coeur du bassin minier. Il est installé sur le carreau de l’ancienne fosse Delloye qui regroupe 8 000 m² de bâtiments industriels. Créé à l’initiative des Houillères en 1982, le Centre Historique Minier ouvre au public en 1984 avec pour mission de conserver et valoriser la culture minière du Nord-Pas de Calais, afin de témoigner auprès des générations futures des trois siècles d’activité minière. Trois structures le composent : un musée de la mine, un centre de ressources documentaires qui conserve les archives des compagnies minières et des  Houillères du Bassin Minier du Nord-Pas de Calais et un centre de culture scientifique de l’énergie pour replacer l’histoire du charbon dans l’histoire plus générale des énergies.

Nous contacter
  • ICAgICAgICAgICAgPHN2ZyBjbGFzcz0iaWNvbiI+CiAgPHVzZSB4bWxuczp4bGluaz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMTk5OS94bGluayIgeGxpbms6aHJlZj0iI2ljb25fY29udGFjdCI+PC91c2U+Cjwvc3ZnPiAgICAgICAgICAgIENvbnRhY3QKICAgICAgICA=