Le président Andreotti, dont on se souvient qu'il allait à la messe chaque matin, disait: "Ce qui s'est passé autour du Padre Pio, c'est l'évènement le plus important du XXème siècle".

Mosaique de la crypte de Padre Pio dans l'église Saint Pio de San Giovanni Rotondo
Mosaique de la crypte de Padre Pio dans l'église Saint Pio de San Giovanni Rotondo © cc

C'est en septembre 1918, dans un obscur village des Pouilles, au fond de la botte de l'Italie, qu'un petit capucin de rien du tout se retrouve soudain marqué des cinq plaies du Christ en croix, comme Saint François - sauf qu'il ne les dissimule pas et qu'il va les porter cinquante ans durant.

Aujourd'hui, le village est devenu une citadelle de la foi, avec un hôpital de mille lits et, pour les rassemblements de foule, une église gigantesque signée par le starchitecte de Beaubourg, Renzo Piano. Ceux qui ne peuvent rejoindre San Giovanni Rotondo lui sont unis par des groupes de prière : il s'en est constitué dans 36 pays.

Bien malin serait celui qui, face à un tel phénomène, voudrait invoquer la place éminente de la raison dans la foi: les autorités hiérarchiques - et Jean XXIII lui-même - qui auraient volontiers mis le Padre Pio sous le boisseau ont échoué, par deux fois et, en 2002, Jean-Paul II l'a canonisé.

Reste le travail d'histoire. Il peut respecter l'horizon d'attente de ceux qui sont en communion avec le Padre Pio tout en restituant au plus près les chemins qu'a emprunté son culte. Et là, les surprises ne vont pas manquer !

Les liens

Tele radio Padro Pio

Emanuele Brunatto défenseur de Padre Pio

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.