Berlin était une capitale homosexuelle il y a un siècle. Cette question était sur le tapis en Allemagne dès avant la Grande Guerre. Il est cependant difficile alors de parler d’une spécificité de Berlin. À Londres, Oscar Wilde, à peu près au même moment, avait été conduit en prison pour des raisons analogues.

Affiche publicitaire pour le cabaret Tabarin à Berlin en 1920
Affiche publicitaire pour le cabaret Tabarin à Berlin en 1920 © Getty / Historical Picture Archive

On sait que Berlin est aujourd’hui un lieu de vie commode et une destination privilégiée pour les homosexuels. Ils sont peut-être 150 000 à vivre dans la métropole et bien davantage à fréquenter assidûment au moins trois de ses quartiers.

Mais Berlin était déjà une capitale homosexuelle il y a un siècle. Certaines villes seraient-elles prédestinées ? 

Ce qui était propre à Berlin, c’était sans doute l’action de Magnus Hirschfeld. On pourrait dire de ce médecin qu’il fut un des tout premiers sexologues. Là où Freud cherchait à expliquer l’homosexualité par des raisons psychologiques, il lui attribuait des origines uniquement biologiques.

En 1919, il y a donc précisément cent ans, il ouvrit à Berlin un Institut de sexologie destiné à recevoir et conseiller le public. Il produisit nombre de livres et de publications et commença bientôt à élargir son action à l’international.

L’homosexualité se documentait à Berlin mais elle s’y vivait de plus en plus ouvertement. Les boites, les clubs, les bars ne se comptaient plus. Plusieurs établissements étaient réservés aux hommes certains soirs, aux femmes d’autres soirs. Au milieu des années 1920, les lesbiennes disposaient d’une cinquantaine d’adresses qui leur étaient propres. Les artistes et les écrivains venaient de partout, notamment de France. José Cabanis a publié à ce sujet un livre malicieusement intitulé « Le diable à la NRF ».

À partir de 1930, tout bascula. Une nouvelle crise économique, la montée puis la victoire du nazisme marquèrent un coup d’arrêt. Les établissements spécialisés furent fermés, l’Institut d’Hirschfeld fut mis à sac. En 1934, ce fut la Nuit des longs couteaux : la SS mit bon ordre aux désordres sexuels de la SA.

► Le site du Schwules Museum (Musée homosexuel) de Berlin

Bibliographie

  • Florence Tamagne, Histoire de l’homosexualité en Europe. Berlin, Londres, Paris. 1919-1939 Le Seuil
  • Florence Tamagne, Mauvais genre ? Une histoire des représentations de l’homosexualité EDLM
  • Lionel Richard, Berlin 1919-1933, Autrement
  • Brigitte Giraud, Jour de Courage, Flammarion
  • Christopher Isherwood, Christopher et son monde, Fayard
  • Julien Green, Journal intégral, Robert Laffont 
  • José Cabanis, Le diable à la NRF, Gallimard

Filmographie

  • Rosa von Praunheim L'Einstein du sexe BQHL Éditions
  • Josef von Sternber L'Ange bleu MK2
  • Volker Kutscher Babylon Berlin
  • Luchino Visconti Les damnés Warner

Épisodes de la série - Berlin 

Aller plus loin

🎧 RÉÉCOUTER - La chute du mur de Berlin fête ses 30 ans (1989-2019)

Replongez dans toutes les émissions que France Inter a consacrées à l’événement géopolitique qui a marqué la fin du XXe siècle.

Les invités
  • Florence TamagneMaîtresse de conférences en histoire contemporaine à l'Université de Lille III
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.