Guillemin pratiquait déjà la multimodalité avant l’heure: télévision, radio, conférence, livre…Ses interventions télévisées connaissent en tout cas une seconde jeunesse sur le Net.

Capture écran d'une vidéo Youtube d'histoire de Henri Guillemin
Capture écran d'une vidéo Youtube d'histoire de Henri Guillemin © RTS

Ses interventions à la télévision en noir et blanc de jadis connaissent une nouvelle jeunesse grâce au net qui les dissémine à l’envi. Ses morceaux de bravoure qui obtiennent les plus forts chiffres de consultation ? La Commune de Paris, Robespierre, de Gaulle, Pétain… Mais l’homme Guillemin étant un véritable massif, beaucoup de youtubeurs empruntent aussi ses voies littéraires : Rousseau, Flaubert entre autres.

Il pratiquait déjà la multimodalité avant l’heure: la télévision, la radio, la conférence, le livre, l’article… Il pourrait pourtant paraître daté : il ne concevait pas de parler autrement qu’habillé d’un costume strict et chaussé de sévères lunettes à monture d’écaille. De plus, il s’était toujours tenu un peu à l’écart. L’Université, qui l’avait révoqué sous Vichy, n’avait pas été une bonne mère pour lui. Depuis 1942, il vivait en Suisse. C’étaient la télévision suisse et aussi la belge qui lui donnaient asile – il n’était pas le bienvenu à l’ORTF, où Alain Decaux tenait le rôle de l’historien public à moindre risque politique.

C’est que le bonhomme était dérangeant. Pèlerin allant d’estrade en estrade, tête brûlée d’un Dieu qui lui demeurait inconnu, il montrait chaque jour ce qu’est une vie qui a refusé une carrière.

Son succès d’aujourd’hui tient à la force d’une parole qui , au-delà de la mort, demeure tranchante, brûlante.

Mais pas seulement. Guillemin disait : « Plus j’avance dans la vie, plus je suis préoccupé de la face cachée. » Notre époque entend cela très bien également. Il y a le récit fabriqué, le storytelling, mais où est la vérité ? Ceux qui aiment l’explication par le mensonge, le complot peuvent aussi être attirés par Guillemin. Sauf que son histoire à lui, si partiale soit-elle, ne stagne pas dans la fange, il aime la baigner dans une clarté d’en haut.

Programmation musicale : "Les Goélands", de Damia (1929)

Les conférences télévisées de Henri Guillemin à la radio télévision suisse (RTS) sont disponible en ligne ici.

Découvrir les éditions d'Utovie, éditeur qui réédite les textes de et sur Henri Guillemin, ici.

Le site de l'association des Ami(e)s d'Henri Guillemin ici.

Le site de l'association Présence d'Henri Guillemin ici.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.