Francois Mitterrand, ministre, a l'Elysee dans les annees 50. Paris, FRANCE - Annees 50
Francois Mitterrand, ministre, a l'Elysee dans les annees 50. Paris, FRANCE - Annees 50 © ECLAIR MONDIAL/SIPA

Pas d’invité en chair et en os aujourd’hui.

Nous allons nous glisser dans le public d’une conférence parisienne chic, un après-midi de 1951.

C’était une époque où il y avait encore des saisons. Sans doute fait-il même un peu froid dans la salle. Vous pourrez tousser.

C’était une époque où il y avait encore un Empire. L’orateur est le ministre de la France d’outre-mer. Il a été nommé rue Oudinot par le bon docteur Queuille puis maintenu par René Pleven.

On dit de lui qu’il a été le plus jeune membre des cabinets d’après-Libération. C’est une position qu’il est difficile de tenir longtemps. Néanmoins, c’est un homme de moins de 35 ans qui s’adresse au public, qu’on imagine vénérable, de l’Université des Annales, ce mois d’avril 1951. Il est tout occupé à se construire un destin qu’il pressent exceptionnel.

La conférence qu’il va donner porte sur l'avenir de l'Afrique et de son rapport avec la France. Et elle commence par une manière d’autoportrait en africain.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.