Si l’Italie n’était coupée qu’en deux ! Le Nord choisit aujourd’hui la coalition de l’extrême droite et de la droite. Le Sud le mouvement Cinq étoiles. Mais, dès le moment où l’unification s’était mise en marche, dès les années 1840, les deux extrémités de l’Italie ne marchaient pas du même pas.

Une journaliste devant les résultats sortis des urnes des élections législatives en Italie en mars 2018
Une journaliste devant les résultats sortis des urnes des élections législatives en Italie en mars 2018 © AFP / Andreas SOLARO

Si l’Italie n’était coupée qu’en deux ! Le Nord choisit aujourd’hui la coalition de l’extrême droite et de la droite. Le Sud  le mouvement Cinq étoiles. Mais, dès le moment où l’unification s’était mise en marche, dès les années 1840, les deux extrémités de l’Italie ne marchaient pas du même pas.

En réalité, à écouter le jeune leader de Cinq étoiles, di Maio, « Gigillo», il n’y aurait pas deux Italies mais une vingtaine, sinon davantage

Donc, bien plus qu’il n’y avait d’états dans la péninsule avant le Risorgimento du XIXème siècle. 

C’est à se demander si cette résurrection culturelle, ce rassemblement politique des Italies éparpillées a eu lieu ! La première République, après-guerre, le célébrait avec application, les manuels scolaires en faisaient l’apologie. Depuis, les historiens l’apprécient autrement; ils insistent sur l’étroitesse de la base sociale qui a soutenu l’unification. C’est sa faiblesse : il ne donne pas au patriotisme italien une nourriture aussi forte que l’histoire française au nôtre. A-t-il seulement été capable d’imposer une fête, un hymne communs ?

Qui plus est, son rythme a été déterminé par l’intervention des puissances étrangères. Il traîne derrière lui un goût de nationalisme frustré.

Bref il n’est plus dans l’air du moment. 

En revanche, beaucoup d’italiens se disent que le fascisme, du moins jusqu’à la guerre, ce n’était pas si mal.

Le facteur démographique intervient ici fortement. En Italie, le pourcentage de la population étrangère croît singulièrement alors que le solde naturel est négatif. La méfiance à l’endroit de l’immigration est aujourd’hui un sentiment fédérateur autrement fort que la mémoire d’une intégration inachevée.

Programmation musicale : Di quella pira Air de Manrico par Enrico Caruso

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.