Rediffusion du 11/06/2013

Depuis 2004, Papeete peut se prévaloir d'un président en son palais et d'un conseil des ministres avec ses administrations. Sauf que l'ensemble est soumis à rotation accélérée : on en est à une douzaine de gouvernements depuis le dernier statut.

L'île Krusenstern (aujourd'hui Tikehau en Polynésie française) - Expédition de Louis Choris en 1816
L'île Krusenstern (aujourd'hui Tikehau en Polynésie française) - Expédition de Louis Choris en 1816 ©

Dans l'embrouillamini de la politique polynésienne, il est cependant possible de lire deux logiques différentes à l'œuvre.

L'une capitalise les acquis de l'autonomie, l'autre poursuit l'indépendance.

Les indépendantistes viennent d'obtenir le soutien de l'Assemblée générale de l'ONU qui, le 15 mai, a inscrit la Polynésie française dans la liste des territoires à décoloniser. En réponse, Paris réaffirme que nous sommes une puissance d'Asie-Pacifique. Mais avec quels moyens et quelle envie ?

D'autant qu'il faut, face à l'ONU, soutenir Gaston Flosse, l'homme fort de l'autonomie, ramené au premier plan par la dernière péripétie électorale locale, mais que la justice, restée française, vient de condamner en appel à la prison ferme.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.