Attaque japonaise sur Pearl Harbor
Attaque japonaise sur Pearl Harbor © Official U.S. Navy photograph / Official U.S. Navy photograph

C'était un dimanche matin, à l'heure du lever de la bannière étoilée, avant l'office. L'audacieuse attaque japonaise sur la base de l'archipel d'Hawaï où mouille la plus importante des flottes militaires américaines va s'opérer en deux vagues mais elle ne durera pas plus qu'un film : 40 minutes d'abord, 50 ensuite.

La guerre avait déjà atteint l'Union soviétique : ces jours-là, les blindés allemands menacent les faubourgs de Moscou. En prenant l'initiative, les Japonais, déjà en opérations en Chine depuis dix ans, accélèrent leur marche vers le Sud.

Roosevelt attendait une opportunité pour convaincre son opinion d'entrer carrément dans le conflit. Cette fois, tout le pays le suit : on ne retrouvera pareille union aux Etats Unis qu'après le 11 septembre.

Les systèmes d'alliances jouent aussitôt. L'Allemagne et l'Italie entrent en guerre contre les Etats-Unis et l'Angleterre contre le Japon.

La guerre s'est élargie ou bien le monde a rétréci. Le 7 décembre 1941, comme plus tard le 11 septembre 2011, chacun doit se convaincre qu'il n'y a plus de distances infranchissables ni d'isolement assuré nulle part.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.